Ziczazou en 1000 morceaux

0
206

mise en scène : Alain Mollot
mise en mou­ve­ment : Bérengère Altiéri-Leca

Zicza­zou, c’est une bande de 10 amis musi­ciens qui s’emploie à dépous­siér­er des airs musi­caux de tout bord. Qu’ils s’at­taque­nt à Rav­el ou à Claude François, la déri­sion n’est jamais loin. Leur tech­nique musi­cale très au point leur per­met toutes les fan­taisies, et ils ne s’en privent pas. Le principe de zap­ping musi­cal étour­dit : ils sont par­faite­ment capa­bles de mix­er avec bon­heur « La Mar­seil­laise » avec « God save the queen » ! Un hom­mage à Nino Rota, par l’in­ter­pré­ta­tion de plusieurs airs con­nus joués sur? 60 bouteilles, donne un souf­fle poé­tique au spec­ta­cle. La com­pag­nie, spé­cial­iste égale­ment des spec­ta­cles de rue, n’hésite pas à inven­ter des instru­ments, comme cet éton­nant piano accordéon? Par ailleurs, un sketch sur les inter­dic­tions insen­sées imposées aux musi­ciens de jazz par les nazis lors de la sec­onde guerre mon­di­ale parvient à faire com­pren­dre l’élan de lib­erté que la musique peut, mal­gré tout, faire jail­lir sur le pub­lic. Un spec­ta­cle décalé et sym­pa­thique qui se ter­mine par un désopi­lant karaoké piégé?