Zéro s’est endormi ? (Critique)

0
134

de Valérie Alane
mise en scène et scéno­gra­phie Christophe Lidon
créa­tion vidéo Stéphane Cottin
créa­tion lumières Marie-Hélène Pinon
avec Valérie Alane, Denis Bern­er, Sarah Biasi­ni, Marie-Chris­tine Danède, Syl­vain Katan, Bernard Mala­ka et Alvaro Bel­lo (musi­cien compositeur)

Zéro a décidé de ne plus quit­ter son lit. Il s’est réfugié dans le monde des songes, le seul dans lequel il se sente vivant. Sa ren­con­tre avec Alice, pho­tographe de rêves, va tout cham­bouler. Le texte orig­i­nal de Valérie Alane nous entraîne dans une aven­ture inat­ten­due, entre humour, intro­spec­tion et magie…

Notre avis : Ce spec­ta­cle est inclass­able. Trop déroutant pour cer­tain, il a retenu notre atten­tion. Cette « sci­ence des rêves » joue sur dif­férents tableaux, plonge le spec­ta­teur dans une aven­ture sans filet où le rationnel n’a plus droit de cité. Qui est Zéro ? Quelle est sa quête ? Les ques­tions restent ouvertes et, comme dans le fil d’une analyse, le per­son­nage présente les hommes et les femmes de sa vie. Plusieurs inter­mèdes joli­ment chan­tés ponctuent le réc­it. Une instal­la­tion vidéo sophis­tiquée com­plète un dis­posi­tif scénique astu­cieux de plateau tour­nant. Autant dire qu’il faut laiss­er ses cer­ti­tudes au ves­ti­aire et accepter de se laiss­er porter par cette his­toire qui peut appa­raitre comme sans queue ni tête. Pour­tant une réelle poésie s’en dégage, en par­tie grâce à des comé­di­ens qui se don­nent sans réserve. Une expérience.