Ze interrogatoire : Cloé Horry

0
253
Cloé Horry (c) N. Mazéas
Cloé Hor­ry © N. Mazéas

Cloé sera au Vingtième Théâtre le 14 sep­tem­bre 2010 pour présen­ter des extraits du Peep Musi­cal Show. Elle sera égale­ment à l’af­fiche de Que Viva Offen­bach (dans une mise en scène de Jacques Décombe), en tournée à par­tir de fin sep­tem­bre et au Théâtre de la Tête d’Or à Lyon à par­tir de novem­bre. On la ver­ra à nou­veau dans le rôle-titre de Anne, le musi­cal, en tournée.

Nom : Hor­ry

Prénom :
Cloé

Date de nais­sance : 18 sep­tem­bre 1984

J’adore :
Le Kinder (sous toutes ses formes), les robes années 60, le final de Cho­rus Line, Bar­bara, les chan­sons paillardes.

Je déteste : L’é­go­isme, l’hypocrisie, les slips pour homme (à part David Beck­ham, aucun mâle ne devrait être autorisé à en porter).

Ma couleur préférée : Je craque pour le rose ces derniers temps, faudrait faire gaffe à c’que ça devi­enne pas une habitude..

Mon péché mignon : Du beurre demi-sel sur une baguette gril­lée (par­fait pour la ligne).

L’autre méti­er que j’aurais pu faire : A dix ans je voulais être puéricul­trice, quand j’ai réal­isé que fal­lait faire médecine, j’ai aban­don­né l’idée.. J’au­rais bien été foot­balleuse, mais les shorts ne me met­tent pas du tout en valeur.

La chose que j’emporterais sur une île déserte : Heu.. Un homme? Ténor de préférence, qu’on puisse faire des duos.

Mon pire cauchemar : Ne pas pou­voir être mère.  Et avoir des poils sur les joues après la ménopause (je viens d’ap­pren­dre que c’est fréquent.. ça me hante.. aaaaaah…).

Sucré ou salé ?
Je n’ai jamais pu choisir entre une tranche de foie gras et un choco­lat liégois…

En ce moment, j’écoute : L’al­bum Rimes féminines de Juli­ette, et «Peo­ple » chan­té par Bar­bara Streisand.

En ce moment, je lis :
Eldo­ra­do de Lau­rent Gaudé  (c’est triste, mais c’est beauuuuuuu).

Mon idole quand j’avais dix ans était : Belle, la princesse, à cause de la robe dorée (oui, je suis une vraie fille), Brassens (ça c’est la faute à papa).

Mon idole aujourd’hui est : Nathalie Dessay, Kristin Chenoweth, Juliette.

Ma comédie musi­cale préférée : Into The Woods, Cabaret, Chan­tons sous la pluie.

Le rôle que je rêve d’interpréter : Cuné­gonde dans Can­dide, la Dame du Lac dans Spa­malot, Mrs Lovett dans Sweeney Todd.

La per­son­ne avec qui je rêve de tra­vailler : François Morel, Waj­di Mouawad. Et Woody Allen (on a le droit de rêver).

Trois adjec­tifs qui me décrivent : C’est dur l’« auto-déf­i­ni­tion »… Dis­ons déchainée, exigeante, coquine.

Ques­tion posée par la précé­dente vic­time de Ze Inter­roga­toire, Celia Delaru­elle : Est-ce que tu pens­es que Miss France sans Geneviève de Fonte­nay, ce sera tou­jours Miss France ? Chère Célia, les larmes coulent sur mes joues lorsque j’imag­ine Miss France sans Geneviève… C’est sûr, rien ne sera plus comme avant.

La ques­tion que je pose à la prochaine vic­time de Ze inter­roga­toire :
Pens­es tu qu’après Mozart l’Opéra rock et Drac­u­la le Musi­cal, nous allons assis­ter à la créa­tion de Bat­man, l’Opéra country ?

Ma devise :
« Pour vivre heureux, vivons nus! » (proverbe naturiste)