West Side Story en concert (Critique)

0
232

Crédits : Bruno Amsellem
Crédits : Bruno Amsellem
Musique : Leonard Bernstein
Paroles : Stephen Sondheim
Direc­tion musi­cale, tran­scrip­tion : Gérard Lecointe
Mise en espace : Jean Lacornerie
Illus­tra­tions : Éti­enne Guiol / Lumières : Emmanuel Sauldubois
Scéno­gra­phie : Bruno de Lavenère / Cos­tumes : Robin Chemin

Avec Les Choeurs et Solistes de Lyon — Bernard Tétu :
Erminie Blondel, sopra­no / Landy Andri­amboavon­jy, mez­zo-sopra­no / Pierre-Antoine Chau­mien, ténor / Fab­rice Alib­ert, baryton
Les Per­cus­sions Claviers de Lyon : Raphaël Aggery, Sylvie Aubelle, Jérémy Dail­let, Gilles Dumoulin, Gérard Lecointe
Fab­rice Boulanger, piano

Notre avis :

Trois ans après la créa­tion à Lyon de West Side Sto­ry en con­cert, cette ver­sion est de retour dans la région lyon­naise, à Oullins. Gérard Lecointe, est con­cerné à dou­ble titre par cet événe­ment, en sa qual­ité de nou­veau directeur du théâtre de la Renais­sance et en tant que tran­scrip­teur de la par­ti­tion de Bern­stein. Le directeur artis­tique des Per­cus­sions Claviers de Lyon s’est asso­cié pour la mise en espace de cette ver­sion con­cert à Jean Larcornerie…lui-même ancien directeur du théâtre de la Renais­sance (jusqu’en 2010).

West Side Sto­ry en con­cert était déjà une belle réus­site dès les pre­mières représen­ta­tions en 2011 mais on con­state avec plaisir que l’équipe du spec­ta­cle a con­tin­ué à enrichir cette tran­scrip­tion au fil des tournées, y com­pris à l’é­tranger. Les pro­jec­tions de texte et de dessins rap­pelant le monde de la bande dess­inée ou du car­toon sem­blent plus flu­ides et encore plus « dynamiques ». Une belle scène de danse en « mode ani­ma­tion » per­met même de faire un beau clin d’oeil aux choré­gra­phies de Jerome Rob­bins dans cette représen­ta­tion en con­cert. Les qua­tre inter­prètes au pro­fil lyrique pren­nent un plaisir évi­dent à entr­er dans l’u­nivers de Broad­way et ils s’adaptent avec aisance à ce réper­toire en incar­nant l’ensem­ble des per­son­nages de West Side sto­ry.

Les Per­cus­sions Claviers de Lyon aiment don­ner une autre vie à des par­ti­tions écrites ini­tiale­ment pour d’autres caté­gories d’orchestres ou d’in­stru­ments. Ils excel­lent dans ce reg­istre avec cette relec­ture de West Side Sto­ry (comme cela avait égale­ment été le cas avec Bells Are Ring­ing, entre autres). Point appré­cia­ble, ils sont présents sur scène au pre­mier plan, per­me­t­tant d’ap­préci­er pleine­ment leur jeu et leurs instru­ments respec­tifs. Du xylo­phone au vibra­phone en pas­sant par le marim­ba, on est séduits par ces sonorités habituelle­ment trop rarement mis­es en avant sur scène.

Les pas­sion­nés de Broad­way ou du film sont con­quis et cette présen­ta­tion de West Side Sto­ry con­stitue même une bien belle intro­duc­tion pour les novices. Cette sai­son 2014–2015 démarre dans les meilleures con­di­tions au théâtre de la Renaissance.