Une adaptation musicale pour The Hockey Sweater à Montréal

0
110

Soci-t- des c-l-brations du 375e anniversaire de Montr-al-Le CenEn hon­neur du 375e anniver­saire de Mon­tréal, du 150e anniver­saire du Cana­da et du 10e anniver­saire du Cen­tre Segal des arts de la scène, le Segal, con­for­mé­ment à sa mis­sion de présen­ter sur scène les meilleures his­toires cana­di­ennes, offre au pub­lic une toute nou­velle comédie musi­cale.

Le Segal pro­duira la pre­mière mon­di­ale de l’adaptation musi­cale de la célèbre œuvre de Roch Car­ri­er, The Hock­ey Sweater (ver­sion anglaise de Le chandail de hock­ey). La pro­duc­tion ren­dra hom­mage à cette chère his­toire québé­coise en réin­ven­tant le con­te clas­sique et en l’adaptant en une comédie musi­cale mod­erne, pour toute la famille. The Hock­ey Sweater: A Musi­cal sera présen­té en pre­mière au Segal, à compter de l’automne 2017 ; ce spec­ta­cle s’inscrit dans la pro­gram­ma­tion offi­cielle des célébra­tions du 375e anniver­saire de Mon­tréal.

Un hom­mage à l’une des plus grandes pas­sions mon­tréalais­es !
Pub­lié à l’origine en 1979, The Hock­ey Sweater racon­te les mésaven­tures vécues par Car­ri­er durant son enfance, à l’hiver 1946, alors qu’il jouait au hock­ey. Racon­ter The Hock­ey Sweater de nou­veau, en 2017, nous per­met non seule­ment de revis­iter l’identité que nous avions à l’époque, mais aus­si de refléter la société mul­ti­cul­turelle dans laque­lle nous vivons aujourd’hui », explique Emil Sher (auteur de Hana’s Suit­case, The Boy in the Moon et Bluenose), respon­s­able du livret et core­spon­s­able des paroles de la pièce.

L’histoire touchante d’un jeune garçon désireux de s’intégrer sociale­ment sera mise en valeur par la musique et les paroles de Jonathan Mon­ro (com­pos­i­teur de A His­to­ry of Sum­mer, Vari­a­tions on a Ner­vous Break­down et directeur musi­cal de The Appren­tice­ship of Dud­dy Kravitz : The Musi­cal). Ce réc­it sera mis en scène et choré­graphié par Don­na Feo­re (ses nom­breux crédits au Fes­ti­val de Strat­ford com­pren­nent A Cho­rus Line, The Sound of Music et Crazy for You). La comédie musi­cale célèbr­era une époque sig­ni­fica­tive de notre passé à tra­vers une lentille con­tem­po­raine.

Le Cen­tre Segal con­tribue à faire renaître la comédie mus­ciale cana­di­enne.
Le Cen­tre Segal est fier d’intégrer à sa mis­sion le développe­ment et la pro­duc­tion de nou­velles comédies musi­cales cana­di­ennes. Ce pro­jet ambitieux fait suite aux suc­cès de Belles Soeurs : The Musi­cal, The Appren­tice­ship of Dud­dy Kravitz : The Musi­cal et, tout récem­ment, Prom Queen : The Musi­cal. « Il n’y a, selon moi, rien de plus appro­prié pour célébr­er le 375e anniver­saire de Mon­tréal et le 150e anniver­saire du Cana­da que de don­ner la ‘touche Broad­way’ à Le chandail de hock­ey, ce con­te cana­di­en intem­porel. Je suis très recon­nais­sante de pou­voir me join­dre aux célébra­tions, grâce au généreux sou­tien de la Société des célébra­tions du 375e anniver­saire de Mon­tréal », déclare Lisa Rubin, direc­trice artis­tique et générale du Cen­tre Segal. « Le hock­ey fait par­tie inté­grante de l’histoire de Mon­tréal et des Mon­tréalais qui ont leur sport tatoué au cœur. Célébr­er le hock­ey en musique à tra­vers une fresque qui fera le plaisir de toute la famille est une excel­lente manière de célébr­er le 375e anniver­saire de Mon­tréal », a déclaré le maire de Mon­tréal, M. Denis Coderre.

The Hock­ey Sweater est basé sur une his­toire vécue par l’au­teur qui a gran­di dans un coin isolé du Québec, dans les années 1940. Comme plusieurs garçons de son âge, il était un grand par­ti­san des Cana­di­ens de Mon­tréal et de leur joueur vedette, Mau­rice Richard. Lorsque le chandail Cana­di­ens de Mon­tréal de Roch Car­ri­er est usé, sa mère écrit un mot et envoie de l’ar­gent à la com­pag­nie Eaton pour en com­man­der un nou­veau. Elle envoie une let­tre man­u­scrite puisque la com­pag­nie n’of­fre pas de bons de com­mande imprimés en français. Mal­heureuse­ment, la com­pag­nie envoie un chandail des Maple Leafs de Toron­to, les plus grands rivaux (anglo­phones) des Cana­di­ens (fran­coph­o­nes). Étant un loy­al par­ti­san des Cana­di­ens, Car­ri­er proteste con­tre le fait de devoir porter le nou­veau chandail. Toute­fois, sa mère refuse de lui laiss­er porter son vieux chandail com­plète­ment usé et, apparem­ment pas au courant de la poli­tique tra­di­tion­nelle de l’en­tre­prise dont celle-ci fait la pro­mo­tion (« Sat­is­fac­tion garantie ou argent remis »), elle souligne que, si le chandail était retourné, cela pour­rait insul­ter M. Eaton, un Cana­di­en anglais et lui-même par­ti­san des Leafs. Finale­ment, le jeune Car­ri­er est con­traint de porter le chandail des Maple Leafs lors de sa par­tie de hock­ey. Il se sent humil­ié devant les autres joueurs de hock­ey présents sur la glace, cha­cun por­tant fière­ment son chandail des Cana­di­ens. L’en­traîneur refuse de laiss­er jouer Car­ri­er. Ce dernier brise alors féro­ce­ment son bâton de hock­ey sous l’ef­fet de la colère avant de se ren­dre à l’église où il prie Dieu pour que le chandail des Maple Leafs soit entière­ment dévoré par des mites et qu’il n’en reste plus une miette.

L’équipe der­rière cette adap­ta­tion :
Livret et paroles : Emil Sher
Musique : Jonathan Mon­ro
Selon la nou­velle « Le chandail de Hock­ey » de Roch Car­ri­er, traduit vers l’anglais par Sheila Fis­chman
La mise en scène et les choré­gra­phies sont de Don­na Feo­re

The Hock­ey Sweater: A Musi­cal
Du 26 octo­bre au 12 novem­bre 2017, au  Segal Cen­tre for Per­form­ing Arts