Ulysse, l’odyssée fantastique (Critique)

0
359

De Char­lotte Matzn­eff, d’après Homère.
Mise en scène : Patrick Alluin.
Musique : Olivi­er Daguerre.
Cos­tumes : Inge Zorn.
Décors : Natasha Markoff.
Lumières : Eric Charansol.
Choré­gra­phie des com­bats : Mariejo Buffon.
Réal­i­sa­tion sonore : Benoit Spicq.

Avec : Simon Coutret, Olivi­er Girard, Johann Dion­net, Sophie Ray­naud, Séver­ine Del­bosse et Jacque­line Berces.
Une odyssée fan­tas­tique pour un con­te mer­veilleux plein de sur­pris­es, d’humour et de joyeuses péripéties … Lorsque la belle Hélène est enlevée de Grèce par un séduisant prince Troyen, Ulysse, roi d’Ithaque, rejoint l’armée grecque pour entr­er en guerre con­tre Troie. La guerre est aujourd’hui finie, mais plus per­son­ne n’a de nou­velles du valeureux Ulysse.
L’odyssée fan­tas­tique est celle de ce roi qui devra tra­vers­er mille épreuves avant de pou­voir retrou­ver les siens. Sur sa route, Ulysse crois­era mon­stres, sor­cières, sirènes, vach­es douées de parole et dieux en colère. Autant d’obstacles qui l’éloignent de Péné­lope, sa douce et fidèle épouse, et de Télé­maque son jeune fils au tem­péra­ment impétueux.
Adap­tée d’Homère, cette célébra­tion du pou­voir de la ruse sur la vio­lence devient un con­te mer­veilleux plein de sur­pris­es, d’humour et de joyeuses péripéties.

Notre avis :

Cette adap­ta­tion théâ­trale des aven­tures d’Ulysse est une vraie réus­site à plusieurs niveaux. L’adaptation du réc­it d’Homère s’éloigne du style nar­ratif pour laiss­er la parole à ses héros et prend ain­si des allures de réc­it d’aventures très mod­erne. L’utilisation judi­cieuse de la musique et de bruitages donne par ailleurs beau­coup de réal­isme et de rythme à l’histoire. La présence de mar­i­on­nettes (faisant penser au Mup­pet Show) se sub­stitue au nar­ra­teur de façon très per­ti­nente avec un pointe d’humour très piquant.
Les décors se veu­lent très sobres, mais fonc­tion­nent très bien. Ain­si, le théâtre de mar­i­on­nettes se trans­forme en berg­erie très naturelle­ment, par exem­ple. Men­tion spé­ciale pour les cos­tumes qui sont extrême­ment réus­sis tant par le choix des matières que par la coupe des robes de ces dames ou des toi­sons de ces messieurs. Les masques des ani­maux à la fois réal­istes et très styl­isés don­nent une couleur par­ti­c­ulière au réc­it. Cette qual­ité esthé­tique per­met ain­si aux acteurs de pass­er sans prob­lème d’un per­son­nage à l’autre. Ces derniers ne ména­gent d’ailleurs pas leurs efforts sur scène. Si leur jeu paraît clas­sique au pre­mier abord, l’humour et l’énergie se dessi­nent peu à peu sur scène. Dieux, déess­es et sim­ples mor­tels emmè­nent le pub­lic avec beau­coup de fan­taisie au tra­vers des aven­tures d’Ulysse. Par­ents et enfants passent un excel­lent moment. Un spec­ta­cle à recom­man­der pour les ama­teurs de mytholo­gie grecque !