Triomphe pour Liliane Montevecchi

0
226
Liliane Montevecchi au sortir de répétition © Musical City
Lil­iane Mon­tevec­chi au sor­tir de répéti­tion © Musi­cal City

Emue aux larmes de l’ac­cueil qui lui fut réservé, Lil­iane Mon­tevec­chi a enchan­té — le mot est faible — la salle du 20ème théâtre pour son pre­mier con­cert parisien dimanche 22 novem­bre 2015. L’ul­time répéti­tion du matin était déjà un grand moment. Traque­use, voulant tou­jours mieux faire, la diva tes­ta de nou­velles anec­dotes, repris cer­taines chan­sons avec la com­plic­ité de l’at­ten­tif et bien­veil­lant  Math­ieu Ser­radell au piano, la présence dis­crète du vio­loniste Paul Rouger et par Patrick Niedo, qui se trans­forme en pro­duc­teur pour l’oc­ca­sion et qui eut cette très belle idée. Et un pro­duc­teur atten­tion­né. En prime toute l’équipe du théâtre sem­blait sous le charme…

Autant dire que la salle était vibrante, prête à se laiss­er élec­tris­er. Ce fut le cas. Moments drôles, ten­dres, émou­vants se suc­cédèrent comme celui où Lil­iane Mon­tevec­chi, en plein milieu d’un numéro, s’aperçut que la salle, révélée par les lumières , était pleine. Une inten­sité dans le regard, des mots sim­ples et sincère pour sig­ni­fi­er son éton­nement… le moins que l’on puisse dire est que Lil­iane Mon­tevec­chi est loin d’être blasée, rece­vant la présence de ce pub­lic comme un cadeau.

Du titre du spec­ta­cle retenons surtout ce « retour » qui restera un des plus beaux sou­venirs de soirée des amoureux du théâtre musi­cal. Miss Mon­tevec­chi est une nature, son dynamisme, sa joie de vivre écla­tent dans le spec­ta­cle, tout comme ses instants ten­dres. Il était bien ques­tion de chaleur, d’échange entre l’artiste et ce pub­lic ravi. Il ne reste plus qu’une date pour assis­ter à ce retour. Grâce à la tem­pétueuse nature de la diva, ce spec­ta­cle sera for­cé­ment dif­férent, mais une con­stante restera : ce sera encore un grand moment d’amour. Pass­er à côté ? Impos­si­ble ! Et vous avez de la chance : il reste quelques places.

Pour réserv­er cliquez sur ce lien ou par télé­phone au 01 48 65 97 90