Traces (critique)

0
342
(c) John Ganun - Cyrus Mc Crimmon
© John Ganun — Cyrus Mc Crimmon

Traces par Les 7 doigts de la main

Met­teur en scène et choré­gra­phie : Shana car­roll et Gyp­sy snider
Entraîneur acro­ba­tique :  Fran­cis­co Cruz
Con­cep­tion du décor : Flavia Hevia
Adap­ta­tion du décor : lumière Nol Van Genucht­en / Cos­tumes Manon Desmarais
Artistes : Lucas Boutin, Kevin Bev­er­ley, Kay John­son Peady, Yann Leblanc, Anne Marie Godin, Enmeng Song, et Harley Mc Leish.

L’une des plus fameuses com­pag­nies de cirque du monde revient à Paris avec le phénomène Traces, con­sacré par­mi les 10 meilleurs spec­ta­cles par le TIME en 2011. En 10 ans de suc­cès à tra­vers le monde, Traces a vis­ité 200 villes dans 25 pays et a été acclamé par près d’un mil­lion de spectateurs.
Dans le cadre de cette tournée tri­om­phale, Traces revient à Paris le temps de nous présen­ter leur cock­tail vit­a­m­iné d’acrobaties, poé­tique et explosif, drôle et censé.

Notre avis :

Que dire quand sept artistes se don­nent entière­ment à leur pub­lic pen­dant 1h30 et nous trans­portent inté­grale­ment dans leur univers ? Ce spec­ta­cle est sans aucun doute le coup de cœur de l’an­née. On ne peut pas rester insen­si­ble face à la poésie de l’his­toire et aux capac­ités physiques extra­or­di­naires de ces jeunes qui ont dû tra­vailler pen­dant des années pour obtenir l’ex­cel­lence. 
Tout ici est fait pour sub­limer l’art cir­cassien. La scéno­gra­phie, sim­ple, fonc­tionne par­faite­ment, accom­pa­g­née par des lumières sub­tiles et une jolie créa­tion sonore. C’est inven­tif, beau, poé­tique et drôle. Le spec­ta­teur est sub­mergé d’é­mo­tions et ne peut qu’éprou­ver de l’ad­mi­ra­tion à l’é­gard de tant de tal­ent. Men­tion spé­ciale à la seule fille de la troupe, Anne-Marie Godin, qui se fait bal­ancer dans tout les sens, pen­dant 1h30, avec une fraîcheur et une pêche inaltérables ! 
Courez voir ces artistes à Bobi­no. Vous en ressor­tirez avec une envie furieuse de vivre et d’aimer !