The Reader, le troisième film de Stephen Daldry

0
358
The Reader
The Read­er

Stephen Daldry, tous les ama­teurs de théâtre musi­cal le con­nais­sent pour avoir réal­isé puis mis en scène à Lon­dres puis Broad­way Bil­ly Elliot, couron­né par une pluie de Tony Awards cette année. Pour son troisième film après Bil­ly Elliot et The hours, Stephen Daldry a choisi d’adapter un livre alle­mand de Bern­hard Schlink : The Read­er.

L’his­toire se déroule sur plusieurs décen­nies et débute en 1958 lorsque, à 15 ans, Michael fait la con­nais­sance de Han­na, de 20 ans son aînée. Une pas­sion char­nelle va les unir pen­dant tout un été. Han­na aime autant les étreintes de son jeune amant que les livres qu’il se plait à lui lire. Pour­tant, sans expli­ca­tion, Han­na dis­paraît. Michael devien­dra avo­cat et sa route va recrois­er celle d’Han­na dans des cir­con­stances qu’il n’au­rait jamais pu imaginer…

Ce troisième film de Stephen Daldry n’a rien d’une comédie musi­cale. D’ailleurs l’u­til­i­sa­tion de la musique, sou­vent démon­stra­tive, n’est pas le pre­mier atout du film. Le sujet, par­ti­c­ulière­ment fort et dérangeant, porte sur les choix et leurs con­séquences, mais aus­si sur le poids du men­songe et, pour résumer, com­ment vivre dans un pays au sor­tir d’une guerre que l’on n’a pas con­nue, mais dont l’im­pact est tou­jours palpable ?

Jouant avec les codes tem­porels — flash-backs et temps présent se mélan­gent — le réal­isa­teur et son scé­nar­iste bâtis­sent leur his­toire sur un axe majeur : la révéla­tion du passé d’Han­na qui plonge Michael dans des abîmes de per­plex­ité. Si l’on peut reprocher au film d’ap­puy­er sur cer­tains aspects, notam­ment l’il­let­trisme d’Han­na (que le spec­ta­teur devine rapi­de­ment), force est de con­stater que la part de réflex­ion qu’il implique pour chaque spec­ta­teur reste intact. Les acteurs y con­tribuent large­ment, à com­mencer par le jeune David Kross qui incar­ne Michael Berg jeune. Quant à Kate Winslet, récip­i­endaire de l’Oscar de la meilleure actrice, elle trou­ve ici un rôle com­plexe à la hau­teur de son talent.

Si The Read­er n’a rien d’un diver­tisse­ment de mi-juil­let, le film pro­fond et dérangeant mérite large­ment que l’on s’y arrête.

Con­cer­nant le com­pos­i­teur de la musique, Nico Muh­ly, il a longtemps tra­vail­lé auprès de Philip Glass et pour le danseur Ben­jamin Millepied, dirigeant la musique de ses bal­lets : Ein­stein on the beach et From Here On Out.

The read­er
Avec : Kate Winslet, Ralph Fiennes, David Kross, Lena Olin, Bruno Ganz
Scé­nario : David Hare, d’après « Le liseur » de Bern­hard Schlink
Musique : Nico Muh­ly — durée : 124 minutes