The Music Man — Quelle fanfare !

0
236
The Music Man à Broadway en 1957 ©DR
The Music Man à Broad­way en 1957 ©DR

Une comédie musi­cale améri­caine de Mered­ith Will­son (musique, paroles et livret) d’après une idée de Mered­ith Will­son et de Franklin Lacey.

Créa­tion
Créa­tion à New York le 19 décem­bre 1957 au Majes­tic The­atre (1375 représentations)

Créa­tion à Lon­dres le 16 mars 1961 à l’Adel­phi (395 représentations)

A été adap­té pour le ciné­ma en 1962 (réal­i­sa­tion de Mor­ton Da Cos­ta) et pour la télévi­sion améri­caine en 2003.

Chan­sons
Rock Island ; Iowa Stub­born ; Ya Got Trou­ble ; Good Night My Some­one ; Sev­en­ty-Six Trom­bones ; Sin­cere ; The sad­der-But-Wis­er Girl ; Pick­alit­tle / Good Night, Ladies ; Mar­i­an The Librar­i­an ; My White Knight ; Wells Far­go Wag­on ; It’s You ; Shipoopi ; Lida Rose ; Will I Ever Tell You ; Gary, Indi­ana ; Till There Was You

Syn­op­sis
Riv­er City, Iowa, 1912. Harold Hill arrive à Riv­er City dans le seul but d’abuser les habi­tants de cette petite ville des Etats-Unis. Se faisant pass­er pour un pro­fesseur de musique, il les con­va­inc de créer une fan­fare locale en leur pro­posant de l’équiper entière­ment. Sa véri­ta­ble inten­tion : par­tir avec la caisse ! Mais c’est sans compter sur Mar­i­an, bib­lio­thé­caire, dont il tombe amoureux et qui boule­verse tous ses projets.

Thème
The Music Man évoque l’Amérique pro­fonde du début du 20ème siè­cle. Cette chronique musi­cale, drôle et enlevée traite prin­ci­pale­ment de la place que tien­nent les fan­fares dans les cam­pagnes nord-améri­caines. Elle dépeint leur rôle cul­turel et social, essen­tiel dans la vie quo­ti­di­enne des petites localités.

L’his­toire dans l’histoire
The Music Man est un pro­jet qui a longue­ment été mûri avant de voir le jour. Ini­tiale­ment, l’idée de ce spec­ta­cle a été sug­gérée par Franklin Lacey qui était fasciné par les his­toires d’en­fance que Mered­ith Will­son racon­tait sur sa ville natale, Mason City, Iowa. Il fau­dra atten­dre 8 ans avant que Mered­ith Will­son ne soit totale­ment sat­is­fait du script. Pen­dant ce laps de temps, il a pro­duit une trentaine de ver­sions de l’his­toire et écrit plus de 40 chansons.

Cette comédie musi­cale qui mêle judi­cieuse­ment le jazz des années 50 ain­si que la « bar­ber­shop music » fut un tri­om­phe à Broad­way. The Music Man a rem­porté 8 Tony Awards (dont celui de la meilleure comédie musi­cale), coif­fant au poteau le légendaire West Side Sto­ry ! Ce suc­cès a amené la Warn­er à en faire une adap­ta­tion ciné­matographique, en 1962, dans laque­lle on retrou­ve Robert Pre­ston qui avait créé le rôle d’Harold Hill à Broad­way en 1957.

A not­er que l’adap­ta­tion ciné­matographique de 1962 a été par­ti­c­ulière­ment bien primée puisqu’elle a reçu l’Oscar de la meilleure musique et le Gold­en Globe du meilleur film musical.

L’oeu­vre orig­i­nale inspire tou­jours les pro­duc­teurs puisque Dis­ney l’a tout récem­ment adap­tée pour la télévi­sion. Cette ver­sion de The Music Man, dans laque­lle Matthew Brod­er­ick tient le rôle d’Harold Hill, a été dif­fusée le 16 févri­er 2003 sur la chaîne améri­caine ABC. Celle-ci met l’ac­cent sur l’é­mo­tion ain­si que sur l’évo­lu­tion des rela­tions entre les deux protagonistes.

Ver­sions de référence 
1957 Broad­way Cast

Bande orig­i­nale du film, 1962

Orig­i­nal Lon­don Cast

The Music Man — 2000 Broad­way Revival Cast 

The Music Man, 1962, VHS et DVD, avec Robert Pre­ston et Shirley Jones.