Sur la route avec Sébastien Agius et Roxane Le Texier

0
302
Roxane Le Texier et Sébastien Agius (c) DR
Rox­ane Le Tex­i­er et Sébastien Agius © DR

Com­ment est-née l’idée du Lib­er­ty Tour ?
Sébastien Agius : On sor­tait de l’aven­ture 1789 et on avait envie de revenir à quelque chose de proche de nous, d’au­then­tique dans notre rap­port à la musique : racon­ter nos chan­sons, pren­dre nos instru­ments… Donc cette idée nous est apparue, on adore l’aven­ture et le fait de pren­dre la route, de par­tir à la ren­con­tre d’autres cul­tures… La scène a tou­jours été notre espace d’ex­pres­sion, alors on a eu envie de créer une « scène itinérante » à l’aide de notre com­bi VW.
Rox­ane Le Tex­i­er : C’é­tait aus­si un bon moyen d’aller à la ren­con­tre des gens qui nous suiv­ent depuis le début et qui habitent aux qua­tre coins de la France et en Bel­gique. La prochaine étape serait de faire grandir le pro­jet afin que le Lib­er­ty Tour devi­enne un vrai fes­ti­val itinérant : les gens pour­ront nous suiv­re avec leurs véhicules (vin­tage ou non!), nous inviterons d’autres artistes…

Quel est le style de votre répertoire ?
Sébastien : On se situe dans un réper­toire pop folk ; nous chan­tons tous les deux, je suis à la gui­tare et Rox­ane au ukulélé. Ce sont deux instru­ments très pra­tiques pour voyager !
Rox­ane : Notre musique s’in­spire d’artistes tels que Janis Joplin, Bob Dylan, Cat Stevens, Yael Naïm… dont on reprend quelques morceaux, et on chante égale­ment plusieurs de nos morceaux que l’on a écrits et com­posés en duo. Tout cela donne à cette aven­ture un cachet assez sev­en­ties remis au goût du jour !

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette démarche ?
Rox­ane : C’est l’idée de par­tir un peu à l’aven­ture sans trop savoir où l’on va. On organ­ise quand même les con­certs à l’a­vance avec dif­férents étab­lisse­ments ou mairies mais tout ce qui se passe entre les con­certs, c’est l’in­con­nu : où est-ce qu’on va dormir, com­ment va se pass­er l’ac­cueil dans telle ou telle ville… Se laiss­er porter donne sou­vent lieu à de belles sur­pris­es et rencontres !
Sébastien : On peut partager notre musique avec tout le monde. C’est sur­prenant de voir com­ment elle ouvre notre rap­port aux autres. Lorsqu’on arrive dans un vil­lage où les gens ne nous con­nais­sent pas for­cé­ment, le fait de nous voir devant notre com­bi VW avec nos instru­ments leur donne assez vite le sourire ! L’am­biance du Lib­er­ty est vrai­ment chaleureuse et détendue.

Quel sou­venir gardez-vous de votre expéri­ence sur 1789, les Amants de la Bastille ?
Rox­ane : Entre le pre­mier jour, celui de l’an­nonce des résul­tats du cast­ing, et le jour de la dernière au Palais des Sports, il s’est passé trois ans. Trois ans pen­dant lesquels j’ai appris énor­mé­ment de choses, humaine­ment et artis­tique­ment, et j’ai ren­con­tré des gens for­mi­da­bles dans la troupe, l’équipe artis­tique… J’ai adoré mon rôle de Marie-Antoinette et, surtout main­tenant avec le recul, je me rends compte de la chance que j’ai eue de jouer dans ce spec­ta­cle. J’en suis très reconnaissante.
Sébastien : Ça a été une aven­ture très forte en tous points. On a tis­sé des liens entre artistes ain­si qu’avec notre pub­lic, et on s’est nour­ri de cette expéri­ence pour grandir davan­tage. On a eu le priv­ilège d’in­car­n­er des rôles forts avec de vrais grands et beaux tableaux. C’est tou­jours un plaisir de tra­vailler avec des gens de qual­ité sur un beau spectacle.

Pour con­naître les dates de la tournée, ren­dez-vous sur le site du Lib­er­ty Tour.
A not­er que tous les con­certs sont gra­tu­its (sauf le 10 juil­let à Mar­seille qui est un dîner-croisière-concert).
Con­cert au Réser­voir, 16 rue de la Forge Royale, 75011 Paris, 1er juil­let à 20.30. Tarif : 10€. Tel : 01 43 56 39 60

Sébastien Agius et Roxane Le Texier (c) DR
Sébastien Agius et Rox­ane Le Tex­i­er © DR