Stéphane Métro présente 1939 au Théâtre du Gymnase

0
265
Stéphane Métro © DR

Pou­vez-vous nous présen­ter votre spectacle ?
Des his­toires d’hommes et de femmes pris dans la tour­mente de la guerre. Une his­toire d’amour, de trahi­son… une his­toire dans l’His­toire. Oubli­er, c’est accepter que cela puisse recom­mencer. Les pre­mière lignes de ce spec­ta­cle ont été écrites il y a main­tenant plus de dix ans. Le temps de grandir, de mûrir et être fin prêt à ren­con­tr­er son public.

Com­ment le pro­jet a‑t-il évolué depuis ses pre­mières lectures ?
Il y avait des choses qui ne fonc­tion­naient pas, des chan­sons qui ne fai­saient pas avancer l’his­toire… Tout cela a été mod­i­fié tout comme quelques pas­sages qui méri­taient d’être éclaircis.
Enfin, il y a eu l’écri­t­ure de nou­velles chan­sons cap­i­tales pour l’évo­lu­tion des per­son­nages et leurs dénouements.

Com­ment en êtes-vous arrivés à vous pro­duire au Gymnase ?
Le spec­ta­cle se joue dans le cadre de l’A­cadémie Inter­na­tionale de Comédie musi­cale. Tous les étu­di­ants seront présents pour un ensem­ble uniques (70 artistes) ; cer­tains d’en­tre eux ont même des rôles prin­ci­paux. Pour les rôles que nous n’avons pas trou­vés à l’AICOM, nous avons fait appel à des anciens élèves, devenus professionnels…

Cette nou­velle ver­sion sera une pro­duc­tion entière­ment mise en scène ? Une ver­sion concert ?
Le spec­ta­cle est mis en scène, en cos­tumes… Il s’ag­it d’un vrai mon­tage. De plus, huit musi­ciens accom­pa­g­neront le spec­ta­cle. Douze rôles prin­ci­paux, plus de 70 artistes dans l’ensem­ble, une dizaine de rôles sec­ondaires… Près d’une cen­taine d’artistes seront là pour défendre le spectacle.

Pou­vez-vous nous par­ler de votre dis­tri­b­u­tion ? Lara Fabi­an en fera notam­ment partie…
Oui, Lara est la mar­raine de l’AICOM. Elle tenait à par­ticiper à ce spec­ta­cle. Elle sera donc bien avec nous sur scène dans le rôle de Gisèle mais de 2011.

Quelle suite est envis­agée pour 1939 ?
Nous met­tons tout en oeu­vre pour que ces trois représen­ta­tions excep­tion­nelles soient le début d’une grande aven­ture. Nous espérons une reprise de pro­duc­tion dès la ren­trée prochaine. Pour ce faire, nous serons les 29 et 30 juin dans la vit­rine du Théâtre du Gym­nase. Les trois représen­ta­tions sont qua­si sold out à ce jour. Dépêchez-vous pour les dernières places disponibles…