Spamalot la comédie musicale, bientôt au cinéma ?

0
273

Monty-Pythons-Spamalot

Eric Idle, auteur et pro­duc­teur de la comédie musi­cale à suc­cès Spa­malot à Broad­way, a déclaré être prêt à adapter le spec­ta­cle pour le cinéma.

Inter­rogé par l’as­so­ci­a­tion de la presse anglaise, à l’oc­ca­sion de la pro­jec­tion unique de sa dernière comédie musi­cale le 25 mars prochain, Eric Idle a cepen­dant déclaré ne surtout pas vouloir faire un remake de Sacré Graal (dont est inspiré la comédie musi­cale Spa­malot).

« En trans­posant le spec­ta­cle vers le grand écran, je vais cer­taine­ment ren­con­tr­er quelques prob­lèmes, mais le spec­ta­cle devrait fonc­tion­ner en tant que film. On doit décider de la forme, du for­mat, est-ce que cela fonc­tion­nera et est-ce que cela aura la chance de con­naître le suc­cès en dehors de ses orig­ines ? C’est en cela que con­siste l’adap­ta­tion. Refaire la même chose serait hor­ri­ble : vous ne voudriez pas voir de vieux hommes sec­ouant des noix de coco en col­lants. Je pense que cela doit pren­dre une tour­nure com­plète­ment dif­férente et lorsque je l’au­rais trou­vé et amené à ce niveau, c’est ain­si qu’il en sera. » a‑t-il ajouté devant les journalistes.

« Cela n’a pas été facile d’adapter Spa­malot en une comédie musi­cale, car Sacré Graal n’est pas vrai­ment con­stru­it comme une pièce de théâtre. Il faut tra­vailler dessus et trou­ver des choses qui fonc­tion­nent pour ce médi­um. Ce pro­jet d’adap­ta­tion pour le grand écran est tou­jours dans mon esprit et je trou­verai la bonne oppor­tu­nité, le bon moment et la façon de le faire — cela va être mar­rant ; la base l’est déjà, il n’y a plus qu’à le faire cor­recte­ment » a‑t-il conclu.

Forte de son suc­cès à Broad­way, la comédie musi­cale Spa­malot, inspirée du film Sacré Graal des Mon­ty Python s’est depuis jouée dans plusieurs pro­duc­tions à tra­vers le monde dont Lon­dres, Las Vegas, Mel­bourne, Cologne, Barcelone, Madrid et depuis le 5 févri­er dans une adap­ta­tion française de Pierre-François Mar­tin Laval (PEF) au Théâtre Comédia.