Sous mes draps

0
360

Flo­rence Pel­ly fait son cabaret au Zèbre de Belleville. Dans une ambiance intimiste elle présen­tera son nou­v­el album jazzy com­posé de stan­dards et de chan­sons inédites.

« On peut lire dans les plis de nos draps comme dans les lignes de nos mains. Je dis cela car un matin, de guerre lasse, j’ai lu dans mon lit l’avenir de mes futures nuits. Mes draps n’étaient plus un champ de bataille… J’en ai marre de l’amour ! était le spec­ta­cle précé­dent. Sous mes draps souf­fle le print­emps, la réc­on­cil­i­a­tion et l’envie de déclar­er en musique ma flamme et ma ten­dresse aux hommes.  » Flo­rence Pelly

musi­ciens : Thier­ry Boulanger (piano), Benoît Dunoy­er de Segon­zac (con­tre­basse) et Didi­er Guaz­zo (bat­terie).

Notre avis (Soirée « Le Club de Flo­rence Pel­ly » du 16 décem­bre 2011 au théâtre de la Croix-Rousse à Lyon) :

Chanter du jazz en français, c’est bel et bien pos­si­ble ! Flo­rence Pel­ly l’avait déjà démon­tré il y a quelques années et elle le con­firme avec éclat avec la présen­ta­tion de Sous Mes Draps. Son nou­veau spec­ta­cle reprend des clas­siques mais aus­si des textes spé­ciale­ment adap­tés sous forme de chan­sons pour elle. Accom­pa­g­née d’un trio piano-con­tre­basse-bat­terie, elle fait une fois encore la démon­stra­tion de son tal­ent vocal dans un reg­istre qui lui va comme un gant. La voix chaude de cette artiste attachante fait en effet mer­veille dans le jazz.

Avec son sens habituel de la déri­sion, elle racon­te en musique ou entre les chan­sons, les rela­tions qu’elle entre­tient avec les hommes, mais aus­si avec ses rivales féminines ! Le réper­toire choisi est var­ié et attrac­t­if, de Vian et Sal­vador à Rodgers et Hart en pas­sant par Aznavour…et les Char­lots (vous avez bien lu). Flo­rence Pel­ly vous met dans « de beaux draps », au sens posi­tif (et hon­or­able) du terme. Com­ment résis­ter à son invitation ?