Soul Doctor : Journey of a Rock Star Rabbi en première mondiale yiddish, à Montréal

0
112

soul_doctorLe Cen­tre Segal des arts de la scène est fier de présen­ter la pre­mière mon­di­ale en yid­dish de Soul Doc­tor : Jour­ney of a Rock Star Rab­bi, la nou­velle comédie musi­cale tirée de la vie du rab­bin Shlo­mo Car­lebach, le con­tro­ver­sé père de la musique juive populaire.

Du 8 au 29 juin, le Théâtre yid­dish Dora Wasser­man présen­tera la ver­sion yid­dish de la comédie musi­cale Broad­way de 2013 écrite par Daniel S. Wise avec des paroles de David Schechter. (représen­ta­tions en yid­dish avec des sur­titres en français et anglais.)

Soul Doc­tor racon­te la vie fasci­nante du rab­bin Shlo­mo Car­lebach, le bien-aimé mais con­tro­ver­sé père de la musique juive pop­u­laire, et sa sur­prenante ami­tié avec Nina Simone, la grande prêtresse du soul. La pièce débute par sa fuite de l’Allemagne nazie alors qu’il était encore enfant et retrace son par­cours remar­quable : le prodi­ge rab­binique qui décou­vri­ra la musique gospel et soul grâce à son ami­tié avec Simone et devien­dra le célèbre « Rab­bin Vedette du Rock ». La notoriété a toute­fois un prix et Car­lebach devra faire la paix avec sa famille, sa foi et ses démons. Soul Doc­tor, avec sa trentaine des plus grands suc­cès musi­caux de Shlo­mo, est un voy­age musi­cal à tra­vers les tri­om­phes et les dif­fi­cultés d’un phénomène culturel.

Shlo­mo Car­lebach, con­nu sous le sobri­quet « le rab­bin chan­tant », devint la voix charis­ma­tique du mou­ve­ment de renou­veau religieux juif dans les années ‘50, ’60 et ’70, créant un son révo­lu­tion­naire et col­lab­o­rant avec Bob Dylan, Jef­fer­son Air­plane et les Grate­ful Dead. Com­bi­nant le folk, la musique pop­u­laire et le soul avec la musique et la liturgie tra­di­tion­nelles juives, ce trou­ba­dour des temps mod­ernes voy­agea de par le monde prô­nant l’amour, la rédemp­tion, l’humanité et la paix.

Soul Doc­tor a fait ses débuts sur Broad­way à l’été 2013 au Cir­cle in the Square The­ater de New York où elle fut décrite comme « un rugisse­ment joyeux et enl­e­vant » et « une franche célébra­tion » par le New York Times. La joyeuse par­ti­tion inclut des suc­cès provenant des 40 ans de car­rière de Car­lebach et plusieurs des airs emblé­ma­tiques de Nina Simone tis­sés ensem­ble par Steve Mar­gosh­es, l’orchestrateur de Tom­my par The Who et d’Aida d’Elton John.

La choré­gra­phie vibrante de Jim White, la direc­tion musi­cale de Nick Burgess ain­si qu’une com­pag­nie de plus de 30 inter­prètes issus de la com­mu­nauté et un orchestre sur scène fer­ont vivre l’histoire émou­vante de Car­lebach et ses mélodies touchantes.