Saturday Night Fever… Regard en Coulisse vous révèle le casting intégral !

0
312

Le Palais des Sports s’apprête à trem­bler et à vivre de chaudes soirées dans quelques semaines…
Dès le 9 févri­er prochain, l’enceinte accueillera en effet la ver­sion spec­ta­cle de Sat­ur­day Night Fever, la Fièvre du Same­di soir. Le film –véri­ta­ble mythe ciné­matographique– fut un car­ton au ciné­ma. Écoulée à plus de quar­ante mil­lions d’albums dans le monde, sa bande orig­i­nale avec ses tubes légendaires a mar­qué des généra­tions, faisant des Bee Gees les rois du dis­co. « Stayin’ Alive », « Night Fever », « How Deep Is Your Love »… aucune œuvre ne compt­abilise autant de hits, déclen­chant tou­jours la même fer­veur quar­ante ans après la sor­tie du long-métrage.  C’est donc un mythe qui va pren­dre vie sur scène dans quelques mois, à tra­vers cette créa­tion française et dont les pre­miers extraits présen­tés lun­di 10 octo­bre ont unanime­ment déclenché l’enthousiasme. Car le spec­ta­cle promet d’être élec­trique et puis­sant, servi par un cast­ing de chanteurs et de danseurs trois étoiles, de très haut niveau.

Fauve Hautot et Nicolas Archambault (c) Regard en Coulisse
Fauve Hau­tot et Nico­las Archam­bault © Regard en Coulisse

Regard en Coulisse vous révèle en exclu­siv­ité les noms des futurs artistes. Ain­si, Fan­ny Fourquez (Love Cir­cus, D.I.S.C.O.) sera Annette, Gwen­dal Mari­moutou (Résiste) sera Mon­ty- le Dj, Vini­cius Tim­mer­man (Next Thing You know) sera Bob­by, l’ami du héros. A leurs côtés, le pub­lic retrou­vera le trio Nevedya, Flo Mal­ley (Salut les Copains, Love Cir­cus) et Stéphan Rizon (vain­queur de la pre­mière sai­son de The Voice)…
Quant à Stéphanie et Tony, ils n’ont pas été choi­sis par hasard, comme nous le dévoile le met­teur en scène Stéphane Jarny : « Lorsque l’on a com­mencé à tra­vailler sur le pro­jet, j’ai dit aux équipes créa­tives : ‘le film racon­te un con­cours de danse, nos pre­miers rôles ne doivent donc pas être des chanteurs mais des danseurs-comé­di­ens’. Et qui aujourd’hui est la danseuse la plus pop­u­laire de France ? Fauve Hau­tot. » Le directeur artis­tique du show pour­suit : « Aux côtés de Fauve, il me fal­lait un Tony qui soit l’un des meilleurs du monde. Quitte à aller le chercher très loin. » C’est donc au bout du monde que les pro­duc­teurs l’ont trou­vé. Ce Tony Manero, immor­tal­isé au ciné­ma par John Tra­vol­ta, sera Nico­las Archam­bault. Incon­nu en France, le cana­di­en est une star out­re-Atlan­tique. Danseur, choré­graphe, artiste mul­ti-facettes, il a notam­ment col­laboré avec Madon­na ou Janet Jack­son. Fan du off-Broad­way, mais aus­si de Broad­way, « J’adore Sleep No More, Fuerza Bru­ta, The Inci­dent of The Dog In The Night, ou Book of Mor­mon », il n’a pas passé d’audition pour le rôle, comme il l’a avoué à Regard en Coulisse : « Le spec­ta­cle est venu à moi. A Mon­tréal, j’ai ren­con­tré Rober­to Ciurleo (l’un des pro­duc­teurs, ndlr) à qui plusieurs per­son­nes avaient par­lé de moi. Ma pre­mière réac­tion lorsqu’il m’a pro­posé le show a été d’être flat­té, de le remerci­er et de lui dire non ! Il m’a alors présen­té le spec­ta­cle, son envie, son ambi­tion et j’ai aus­sitôt changé d’avis ! C’est l’approche orig­i­nale du show, le souci du détail, la volon­té de con­serv­er la vraie bande-son, tous les titres en anglais notam­ment, qui m’ont plu. Et bien sûr l’idée de tra­vailler avec Fauve, que j’avais eu l’occasion de ren­con­tr­er il y a quelques années ». La célèbre danseuse fera son grand début dans un spec­ta­cle musi­cal. Une per­spec­tive qui la réjouit : « Mon chal­lenge sera de « per­former » tou­jours plus fort en danse, et de « per­former » en comédie parce que ce sera mes pre­miers pas. Je vais de temps en temps voir des spec­ta­cles musi­caux, le dernier que j’ai vu c’est Oliv­er Twist que j’ai trou­vé superbe car il y a un vrai fil rouge. Dans n’im­porte quel spec­ta­cle, j’aime quand il y a un fil rouge. J’aime quand on com­prend ce qu’il se passe, et j’aime quand c’est ludique. Le côté rock, énergique et élec­trique, tout ce qui est dans La Fièvre du Same­di soir me per­met d’être celle que j’ai envie d’être en scène. C’est ce qui me plaît dans ce show. »

La troupe de  Saturday Night Fever (c) Regard en Coulisse
La troupe de Sat­ur­day Night Fever © Regard en Coulisse

Au total, 25 artistes se retrou­veront sur scène, dont cer­tains danseurs qui accom­pa­g­nent actuelle­ment la chanteuse Chris­tine and the Queens dans sa tournée. La scéno­gra­phie est signée par Stéphane Roy et la mise en scène Stéphane Jarny, (à qui l’on doit les très réus­sis Salut les Copains, D.I.S.C.O. et Love Cir­cus). « La fièvre du same­di soir va être un grand show musi­cal, fes­tif, avec de gros effets visuels » a t‑il accep­té de dévoil­er. « Naturelle­ment, le fameux con­cours de danse au son des tubes des Bee Gees sera là, avec sa piste à damiers mais nous allons aller plus loin dans la mise en scène. Un sys­tème de plaque tour­nante et de scènes mobiles per­me­t­tra ain­si au pub­lic de se retrou­ver au cœur des scènes cultes du film. Avec ces décors piv­otants et ce dis­posi­tif inédits nous pour­rons, par exem­ple, pass­er de la boite de nuit à la cham­bre de Tony.  Encore plus que dans mes spec­ta­cles précé­dents, j’ai envie que ce soit mag­ique !  » Des boules à facettes géantes devraient même se retrou­ver au milieu du public…

 « Je pense que nous allons offrir au pub­lic une ambiance jamais vue. Un vrai spec­ta­cle ‘feel-good’ »… Le pro­duc­teur Rober­to Ciurleo s’y voit déjà. Vive­ment févri­er, la fièvre va mon­ter, monter…

Retrou­vez le pre­mier clip du futur show :

[youtube]https://youtu.be/-P5hH7SFmZc[/youtube]

Sat­ur­day Night Fever
Dès le 9 févri­er au Palais des Sports, puis en tournée dans toute la France, jusqu’en jan­vi­er 2018.
Infor­ma­tions et réser­va­tions sur: http://www.saturdaynightfever.fr/