Saison 2002 — 2003 — Un saison 2002–2003 riche en surprises…

0
397

Le Petit Prince ©DR
Le Petit Prince ©DR
Comédies musi­cales
Une grande con­stante pour les nou­velles comédies musi­cales pro­mo 2002 : une volon­té de s’adress­er au pub­lic le plus large en adap­tant con­tes, mythes et autres clas­siques de la lit­téra­ture enfantine.

Cindy 2002
Le grand retour de Pla­m­on­don après le suc­cès de Notre Dame de Paris se fera au Palais des Con­grès avec sa vision mod­erne du con­te de Cen­drillon. Après quelques dates à Caen pour rôder le spec­ta­cle, Cindy ouvri­ra le bal des comédies musi­cales de la sai­son 2002–2003 avec un cast­ing pour le moins orig­i­nal et une musique signée Romano Musumarra.

Du 25 sep­tem­bre au 31 décem­bre au Palais des Congrès.

Le Petit Prince 
Le clas­sique de Saint-Exupéry revis­ité par Coc­ciante pren­dra vie au Casi­no de Paris avec Daniel Lavoie dans le rôle de l’Avi­a­teur et à ses côtés, de jeunes tal­ents du théâtre musi­cal par­mi lesquels Nico­las Saje (Ali Baba) et Lau­rent Ban (Notre Dame de Paris).

Du 1er octo­bre 2002 au 30 jan­vi­er 2003 au Casi­no de Paris.

Les Grenouilles
Un hom­mage au fac­teur Cheval écrit par Eugène Durif sur une musique de Jean-Marie Gérintes. Un pro­jet for­cé­ment en marge des gross­es pro­duc­tions actuelles !

A par­tir du 15 octo­bre au Rond-Point.

Emi­lie Jolie 
Annon­cé depuis longtemps, le grand retour de la comédie musi­cale de Philippe Cha­tel aura enfin lieu cette année au Théâtre Mogador. L’au­teur-com­pos­i­teur assur­era lui-même la mise en scène ain­si que la direc­tion d’orchestre. Ce spec­ta­cle tous publics nous promet déjà de la magie, de l’ac­ro­batie, des illu­mi­na­tions et des effets spéciaux.

Du 5 novem­bre au 29 décem­bre à Mogador.

Oliv­er Twist 
La Com­pag­nie des Tréteaux de la Pleine Lune investit le Tri­anon avec une adap­ta­tion musi­cale orig­i­nale du clas­sique de Charles Dick­ens (à ne pas con­fon­dre avec Oliv­er ! la ver­sion de Lionel Bart). La déli­cieuse Nathalie Lher­mitte (Star­ma­nia) incar­n­era le jeune orphe­lin dans une mise en scène de Nedeljko Grujic.

Du 20 novem­bre 2002 au 19 jan­vi­er 2003 Trianon.

Con­cha Bonita 
Alfre­do Arias risque de créer l’événe­ment avec cette comédie musi­cale pour le moins orig­i­nale. Con­cha Boni­ta est l’his­toire d’un beau jeune homme argentin qui devient une ravis­sante jeune femme à Paris. Cather­ine Ringer inter­prète Con­cha dans cette saga évo­quant l’âge d’or hol­ly­woo­d­i­en ain­si que les nos­tal­giques accents du tan­go et du boléro. A ses côtés, on retrou­ve Vin­cent Heden (Tintin et le Tem­ple du Soleil). Le livret est d’Al­fre­do Arias et René de Cec­ca­t­ty et la musique est signée Nico­la Pio­vani, com­pos­i­teur de nom­breuses musiques de films par­mi lesquelles Gin­ger et Fred ou encore La vie est belle pour laque­lle il reçut un Oscar.

Du 5 décem­bre 2002 au 2 févri­er 2003 au Théâtre de Chaillot.

Un soir à Broadway 
Soirée excep­tion­nelle à Bercy avec plus de 80 musi­ciens de l’Orchestre Nation­al de Lille sous la direc­tion de Richard Bal­combe. Les solistes nous vien­nent tout droit du West End et les habitués de Lon­dres seront sans doute fam­i­li­er avec les noms de Ria Jones (Cats, Les Mis­érables), Deb­o­rah Myers, Gra­ham Bick­ley (Miss Saigon, Sun­set Boule­vard) et Andrew Hal­l­i­day (The Phan­tom of the Opera). Le réper­toire inclut tous les incon­tourn­ables clas­siques : Cats, My Fair Lady, Evi­ta, Por­gy & Bess, The Sound of Music, West Side Sto­ry, Jesus Christ Super­star, etc.

Le 23 décem­bre au Palais Omnis­ports de Paris Bercy.

La tou­jours Belle et la toute petite Bête 
Savary revis­ite l’his­toire de La Belle et la Bête et gageons que cette pro­duc­tion n’au­ra rien à voir avec celle de Dis­ney. Ici, la petite Bête en ques­tion est incar­née par Car­los Pavlidis, acteur nain maintes fois aperçu dans les spec­ta­cles de Savary (notam­ment dans Mist­inguett). La musique et la direc­tion musi­cale sont assurées par Gérard Daguerre.

Du 10 jan­vi­er au 13 avril 2003 à l’Opéra Comique.

Opéra d’Cas­bah
Fel­lag adapte L’Opéra des Gueux en le trans­posant à Alger, dans la Cas­bah à l’époque colo­niale. Dépayse­ment garan­ti avec un orchestre arabo-andalou. La mise en scène est de Jérôme Savary.

Du 24 avril au 13 juil­let 2003.

Repris­es
Les grands suc­cès des saisons passées con­tin­u­ent à faire la joie des spec­ta­teurs parisiens…

Frou Frou les Bains 
Le Molière du meilleur spec­ta­cle musi­cal de la sai­son passée con­tin­ue à com­mu­ni­quer bonne humeur et joie de vivre au Théâtre Daunou.

Actuelle­ment au Théâtre Daunou.

Chano Pozo
Le musi­cal cubain de Savary revient don­ner des couleurs à la Salle Favart pour ce début de saison.

Du 13 au 29 sep­tem­bre à l’Opéra Comique.

Won­der­ful Juliette
« La plus petite comédie musi­cale du monde » reprend du ser­vice, cette fois à Montmartre.

A par­tir du 18 sep­tem­bre à l’Ate­lier Montmartre.

La vie parisienne 
Offen­bach ver­sion sal­sa par Savary… Le grand suc­cès musi­cal de la sai­son dernière reprend du ser­vice avec Patrick Roc­ca (Les Mis­érables) en tête d’affiche.

Du 11 octo­bre au 31 décem­bre à l’Opéra Comique.

La vie rêvée de Solange 
Les fans des Caramels Fous seront ravis d’ap­pren­dre que la folle troupe revient au Tri­anon avec leur dernier spec­ta­cle haut en couleurs.

Du 7 au 16 novem­bre au Trianon.

I Do ! I Do ! 
Le duo Landows­ki — Bor­des revient nous enchanter dans l’Am­phithéâtre du Palais des Congrès.

A par­tir du 17 décem­bre au Palais des Con­grès (Amphithéâtre Bordeaux).

Les Dix Com­man­de­ments
Rien n’ar­rête la comédie musi­cale de Pas­cal Obis­po et Lionel Flo­rence. Cette fois, le biblique musi­cal se pro­duira à Bercy pour quelques jours avec des chan­sons inédites et une nou­velle mise en scène.

Du 14 au 19 jan­vi­er 2003 à Bercy.

One-woman shows et hommages 
Les femmes sont de nou­veau à l’hon­neur cette sai­son avec un choix de one-woman-shows aus­si dif­férents qu’ex­ci­tants. Ren­dant hom­mage à leurs idol­es… ou à elles-mêmes, ces nou­velles divas vont sans doute nous sur­pren­dre là où on ne les attendait pas.

J’en ai marre de l’amour
C’é­tait un de nos spec­ta­cles préférés de la sai­son dernière. Flo­rence Pel­ly (C’est pas la vie) est actuelle­ment sur la scène de l’Eu­ropéen avec son croustil­lant spec­ta­cle racon­tant les déboires d’une femme amoureuse. A ne louper sous aucun prétexte.

Jusqu’au 9 novem­bre à l’Européen.

Colette Renard
La créa­trice du rôle d’Ir­ma la Douce entame une série de con­certs au Dejazet.

Du 17 au 29 sep­tem­bre au Dejazet.

Loin de Paname 
L’énig­ma­tique Vik­tor Las­z­lo va brûler les planch­es du Théâtre Ménil­montant avec cette évo­ca­tion de Paname, vu de l’autre côté de l’At­lan­tique. Quelque part à Cuba, dans les années 40, une femme se sou­vient de Paname et de ses amours mal­heureuses. Accom­pa­g­née d’un quar­tet de musi­ciens cubains, la belle Vik­tor sera mise en scène par Car­o­line Loeb. Le réper­toire sera com­posé de stan­dards français (« Mon légion­naire », « Par­lez-moi d’amour », « Je suis seule ce soir »…) orchestrés façon latino.

A par­tir du 1er octo­bre au Théâtre de Ménilmontant.

Une étoile et moi… à Judy Garland 
Isabelle Georges (Chan­tons sous la pluie) rend hom­mage à Judy Gar­land, son idole de tou­jours. Aux côtés de Fred­erik Steen­brink (Irma la Douce, Titan­ic), Isabelle Georges évoque une des fig­ures les plus emblé­ma­tiques de la comédie musi­cale hol­ly­woo­d­i­enne. Les chan­sons phares du réper­toire de Gar­land sont inter­prétées : « The Trol­ley Song », « The boy next door », « Lose that long face » et bien enten­du « Over the rainbow ».

A par­tir du 8 octo­bre à l’E­space Kiron.

Ma plus belle his­toire d’amour… Bar­bara
Ann’­So fut une des grandes révéla­tions d’Ali Baba en incar­nant avec brio le per­son­nage de Mme Cas­sim, bitch over-the-top et déjan­tée. Aujour­d’hui, elle risque de nous sur­pren­dre dans un reg­istre beau­coup plus nuancé. Admi­ra­trice de longue date de Bar­bara, Ann’­So évoque la légendaire chanteuse avec la com­plic­ité de Roland Romanel­li, ancien musi­cien et con­fi­dent de la longue dame brune. Bruno Agati signe la mise en scène. L’al­bum qui sort ce mois-ci est d’ores et déjà prometteur.

A par­tir du 14 novem­bre à l’Européen.

Ute Lem­per
La plus française des divas inter­na­tionales est à l’af­fiche du Théâtre du Châtelet, à la fin de cette saison.

Du 2 au 6 juin 2003 au Châtelet.

Spec­ta­cles musicaux 
Sans être des comédies musi­cales, les spec­ta­cles suiv­ants font inter­venir la musique de façon prépondérante.

Sur la corde rêve 
Le Quatuor revient avec un nou­veau spec­ta­cle mis en scène par Alain Sachs qui nous promet d’évo­quer le jazz, les musiques de films et aus­si la comédie musicale.

A par­tir du 10 sep­tem­bre aux Bouffes Parisiens.

Nuits de Folies 
Les Folies Bergère revi­en­nent à la case « revue » avec un nou­veau spec­ta­cle annonçant du French Can­can tra­di­tion­nel mais aus­si revis­ité façon hip-hop. Sept choré­graphes coor­don­nés par Mary-Lau­re Philip­pon sont impliqués sur ce pro­jet. On retrou­vera dans la dis­tri­b­u­tion Car­o­line Devisme et Lucy Har­ri­son (La Java des Mémoires).

A par­tir du 13 sep­tem­bre aux Folies Bergère.

Avant-pre­mières, show­cas­es, etc. 
Les spec­ta­cles suiv­ants vont don­ner une série de représen­ta­tions excep­tion­nelles avant une exploita­tion plus con­séquente. Celles-cis étant ouvertes au pub­lic, nous vous sug­gérons de décou­vrir ces spec­ta­cles avant que tout le monde en parle !

Grand-Café Maikoff
Atmo­sphère russe pour ce spec­ta­cle signé Thier­ry Lavat (mise en scène), Stéphane Laporte (texte, livret, lyrics addi­tion­nels), Bruno Agati et Philippe Bon­hom­meau (choré­gra­phie). Un jeune Français part en Russie à la recherche de ses racines. Chan­sons tra­di­tion­nelles au pro­gramme et la présence de la déli­cieuse Julie Vic­tor (Chance).

Les lundis 7, 14, 21 et 28 octo­bre au Théâtre 14.

Zap­ping
Bruno Agati revis­ite les grands gen­res choré­graphiques et leur rend hom­mage avec humour. Bien enten­du, la comédie musi­cale fait égale­ment par­tie de cet univers col­oré. A not­er dans la dis­tri­b­u­tion la présence de Sinan (Ali Baba).

Du 14 au 17 octo­bre au Trianon.