Romance et Révolution : La Musique des Misérables, à Montréal

0
332

la_musique_des_miserablesRomance et Révo­lu­tion : La Musique des Mis­érables et Plus, par les Pro­duc­tions Cora­cole et l’Orchestre Phil­har­monique Équitable avec la par­tic­i­pa­tion de La Boîte Vocale, sera présen­té, en français, le 2 mai à 19h30 au Théâtre Mar­cellin-Cham­pag­nat à Laval ain­si que le 25 mai à 15h00 à la Salle Émile Legault à Ville-Saint-Laurent.

Pour ce qui est de la ver­sion anglaise, elle sera présen­tée le 11 mai à 15h00 à la Salle Mirella and Lino Saputo The­atre de Saint-Léonard et le 24 mai à 19h30 à la Salle Émile Legault de Ville-Saint-Laurent.

Romance et Révo­lu­tion : La Musique des Mis­érables et Plus, offre les chan­sons bien-aimées des Mis­érables, en plus de pièces de musique de l’époque roman­tique. Les ama­teurs de théâtre de la région de Mon­tréal pour­ront prof­iter de cette gâterie tout au long du mois de mai, en français et en anglais, à trois endroits dif­férents: Ville Saint-Lau­rent, Laval et Saint-Léonard. Cette exci­tante col­lab­o­ra­tion mar­que le 5ème anniver­saire des deux compagnies.

L’histoire des Mis­érables se situe dans la péri­ode roman­tique ; un mou­ve­ment artis­tique et intel­lectuel qui était, en par­tie, une réac­tion à la Révo­lu­tion Indus­trielle. Ici, on retrou­ve des thèmes de per­sis­tance, de com­pas­sion, de rêves, d’espoir, de sac­ri­fice et d’amour. Prenant place au début du 19ème siè­cle en France, Les Mis­érables est l’histoire de Jean Val­jean et de sa quête pour la rédemp­tion après avoir servi 19 ans au bagne pour avoir volé du pain pour son neveu affamé. Le long de son chemin, il ren­con­tre de nom­breux per­son­nages qui, comme lui, sont emportés dans une vague révo­lu­tion­naire au milieu de laque­lle un groupe de jeunes idéal­istes éri­gent leur dernier rem­part au pied d’une barricade.

Des pièces de musique instru­men­tales écrites dans la même péri­ode com­plè­tent le spec­ta­cle, inclu­ant « Le Petit Ada­gio » tiré des Saisons d’Alexandre Glazunov, recon­naiss­able au Québec comme la chan­son thème d’Un homme et son péché de Radio-Cana­da ain­si que des Belles His­toires des pays d’en haut. Ce pro­jet unique com­pren­dra un plein orchestre sur scène, con­traire­ment à la majorité des pro­duc­tions locales qui font usage de pistes préen­reg­istrées. Ici, le pub­lic fera face à un véri­ta­ble mur de sons et de visuels, cour­toisie d’environ 100 artistes pas­sion­nés, engagés et tal­entueux sur scène, inclu­ant de mag­nifiques cos­tumes et des pro­jec­tions vidéo.

Pour la met­teure en scène, Coralie Heil­er, qui joue Cosette dans la ver­sion française du spec­ta­cle et qui est la direc­trice artis­tique des Pro­duc­tions Cora­cole, ce spec­ta­cle est un rêve devenu réal­ité, «Tra­vailler avec un véri­ta­ble orchestre a tou­jours été un de mes désirs les plus chers et ce pro­jet est par­fait. J’adore la musique et l’histoire des Mis­érables. Ces mag­nifiques chan­sons sont la nar­ra­tion fon­da­men­tale de l’adversité, la pas­sion et la jus­tice, thèmes aus­si recon­naiss­ables aujourd’hui que du temps du roman de Vic­tor Hugo ».

Les artistes sont excités de faire par­tie de cette pro­duc­tion. Ken­ny Stein, qui joue le rôle de Val­jean en français, a l’impression qu’il se pré­pare depuis tou­jours pour ce spec­ta­cle. Pour lui, la col­lab­o­ra­tion artis­tique entre fran­coph­o­nes et anglo­phones est très impor­tante con­sid­érant le cli­mat poli­tique actuel, « Notre dis­tri­b­u­tion est un mélange 50/50 des deux langues, et la majorité d’entre nous faisons par­ties des deux ver­sions, ce qui veut dire que nous répé­tons tous ensem­ble. Nous avons aus­si fait un effort sup­plé­men­taire pour socialis­er en dehors des répéti­tions. Le temps que nous avons mis pour appren­dre à nous con­naitre indi­vidu­elle­ment con­tribue directe­ment à la lutte con­tre l’intolérance, cul­ti­vant la com­préhen­sion et l’acceptation les uns des autres ».
Alisha Ruiss, qui joue Fan­tine dans la ver­sion anglaise du spec­ta­cle, espère que les per­son­nes quit­teront le théâtre en voulant devenir de meilleurs citoyens, « J’aimerais que les spec­ta­teurs pensent à faire des sac­ri­fices pour le bien des autres, comme l’ont fait Fan­tine, Val­jean, Épo­nine et plusieurs autres personnages ».

Tout au long de l’engagement, des dons seront lev­és au prof­it de Jeunesse, J’écoute, offrant un ser­vice d’aide télé­phonique 24 heures aux jeunes en besoin d’aide ou de conseils.

Romance et Révo­lu­tion : La Musique des Mis­érables et Plus:
Chef d’Orchestre : André Gauthier
Direc­trice : Coralie Heiler
Directeur Vocal : Marc Deslandes
Directeur, Ensem­ble Vocal : Frédéric Vogel
Bil­lets disponibles dès main­tenant via le 514.685.5093 ou via inter­net 
Prix des bil­lets : Adultes (35,00$) — Enfants de moins de 12 ans (28,00$)