Rencontre avec le duo américain Ewalt & Walker

0
230
Ewalt & Walker (c) DR
Ewalt & Walk­er © DR

Kyle Ewalt et Michael Ian Walk­er, quel est votre parcours ?
Aus­si sur­prenant que cela puisse paraître, nous nous sommes ren­con­trés dans le cadre de notre boulot “tra­di­tion­nel” où nous tra­vail­lions en tant que con­sul­tants en man­age­ment, il y a presque huit ans. Michael est aus­si auteur et avait à l’époque une pièce qui jouait off-Broad­way. Kyle était dans un groupe de dance / pop appelé Kyven qui pré­parait sur son troisième album. Nous avons décidé que ce serait fun de col­la­bor­er ensem­ble et bien que nous n’avions jamais écrit de musi­cal aupar­a­vant, nous avons décou­vert que nous ado­ri­ons tra­vailler ce genre.

Com­ment définiriez vous votre style?
Nous avons une sen­si­bil­ité pop mais nous essayons aus­si d’adapter notre musique et notre style au musi­cal et aux per­son­nages sur lesquels nous tra­vail­lons. Nous espérons que notre musique est à la fois accrocheuse et acces­si­ble pour les publics d’aujourd’hui.
Nous aimons écrire des his­toires qui aient à la fois de l’hu­mour et du cœur. Nous pen­sons que l’hu­mour ou l’ab­sur­dité peu­vent ren­dre un moment émou­vant encore plus fort.
On nous dit sou­vent que notre musique reste en tête, ce qui est pour nous un grand com­pli­ment. Alors peut-être que notre style est « entêtant » !

Com­ment tra­vaillez-vous ensemble ?
Cela dépend des pro­jets, et même des chan­sons. Générale­ment, Kyle écrit la musique, Michael le livret ou l’his­toire, et nous écrivons les paroles ensem­ble. Nous tra­vail­lons en plusieurs étapes. Michael pro­pose une pre­mière ver­sion d’une chan­son, en prose, puis, Kyle pose les mots sous une forme plus struc­turée et ajoute une mélodie. Au troisième round, nous creusons plus pro­fondé­ment ensem­ble, on peaufine les paroles et on change quelques mots et quelques pas­sages pour être sûrs que cela fonc­tionne comme un tout.

Quels sont vos projets ?
Nous dévelop­pons plusieurs spec­ta­cles actuelle­ment. Bro­mance a été joué un peu partout à New York et nous cher­chons actuelle­ment un théâtre pour pou­voir le jouer off-Broad­way. C’est une petit spec­ta­cle déli­rant sur ces garçons qu’on appelle ici « bros » et les trucs dingues qu’ils font avec leurs potes.
Nous avons égale­ment la chance d’avoir eu deux com­man­des l’an­née passée. La pre­mière est un musi­cal sur le monde de la haute cou­ture et des talons aigu­illes, un peu comme Le Dia­ble s’ha­bille en Pra­da. Ca s’appelle Pumped. C’est fun, col­oré avec des numéros musi­caux char­mants et loufo­ques. Il y a même des choré­gra­phies en talons !
La deux­ième com­mande a été passée par Broad­way Across Amer­i­ca et s’appelle The Lucky Ones et racon­te l’his­toire d’un groupe de gag­nants au loto. C’est basé sur des his­toires réelles de gag­nants et de tout ce qui leur est arrivé après, en bien comme en mal. Tout le monde rêve de gag­n­er au loto mais peu de gens pensent à l’im­pact réel sur leur vie.
Nous pro­gram­mons et pro­duisons pour The Drama­tists Guild of Amer­i­ca une soirée qui s’appelle Behind The Music-al qui per­met de mon­tr­er com­ment de jeunes auteurs com­pos­i­teurs (tels que Ker­ri­g­an & Low­der­milk ou Drew Gas­pari­ni) tra­vail­lent. Nous avons trois équipes qui présen­tent trois à qua­tre chan­sons avec un mod­éra­teur (tel que Adam Guet­tel, Stephen Fla­her­ty ou Dun­can Sheik) qui les inter­viewe sur leur façon de tra­vailler. Chaque soirée à un thème différent.

Vous avez égale­ment une soirée prévue au Duplex, à New York, en décem­bre. Pou­vez-vous nous en parler ?
Ca a été super de ren­con­tr­er Lisan­dro Nesis et de décou­vrir un peu de l’u­nivers du musi­cal parisien et notam­ment Broad­way au Car­ré. Le Duplex est un très bon cabaret et Broad­way au Car­ré pré­pare une soirée le 16 décem­bre prochain avec cer­tains des com­pos­i­teurs qu’ils ont présen­tés par le passé, ain­si que cer­tains des chanteurs français qui avaient par­ticipé à leurs soirées. Nous avons hâte de ren­con­tr­er les chanteurs en per­son­ne plutôt que par Skype, et de partager la scène avec d’aus­si tal­entueux nou­veaux auteurs et com­pos­i­teurs. C’est aus­si une belle oppor­tu­nité de reli­er New York avec le milieu du théâtre musi­cal parisien en européen.

Soirée Broad­way au Car­ré le 5 novem­bre avec con­cert de Marie Oppert (19.30) open mic et set Ewalt & Walk­er (21.00) — 1 rue du Général Beuret — 75015 Paris.

Site offi­ciel www.ewaltandwalker.com
Face­book: www.facebook.com/ewaltandwalker
Twit­ter: @ewaltandwalker
YouTube: www.youtube.com/user/EwaltandWalker