Rencontre avec Etienne Tarneaud

0
379
Eti­enne Tarneaud

Eti­enne Tarneaud, pou­vez-vous nous présen­ter votre parcours ?
Après des études de let­tres, philoso­phie et un mas­ter de droit des affaires, j’ai ren­con­tré Jean-Claude Bram­ly qui m’a offert mon pre­mier rôle, l’en­fant Bulle, dans son musi­cal Amnésia (Prix décou­verte 2006 des Musi­cals de Béziers.) Et puis j’ai attrapé le virus de la com­po­si­tion, de l’écri­t­ure, du jeu et je fais tout pour que ce rêve continue !

Votre pre­mier spec­ta­cle musi­cal, Jonas, dont vous êtes le com­pos­i­teur, va fêter ses cinq ans cette année. Quel a été le chem­ine­ment de ce pro­jet et où en êtes-vous ?
Jonas a été créé en 2008, dans une mise en scène de Sophie Tel­li­er. J’en suis le com­pos­i­teur et pro­duc­teur. J’in­ter­prète le rôle prin­ci­pal depuis la créa­tion. Ce spec­ta­cle a été joué 75 fois devant 35 000 spec­ta­teurs. J’ai con­fié les paroles et le livret à Joce­lyne Tarneaud. L’his­toire de Jonas est mal con­nue ; on l’as­so­cie assez facile­ment à une baleine qui l’avala puis le recracha pour lui per­me­t­tre d’ac­com­plir sa mis­sion : annon­cer à la ville de Ninive qu’elle sera détru­ite si elle ne se détourne pas de sa mau­vaise con­duite. En effet, Ninive est une ville fondée sur l’ex­clu­sion et le refus des étrangers. La ques­tion cen­trale que pose ce musi­cal est : com­ment con­stru­ire la paix sans accueil de l’autre dans sa différence ?
La tournée de Jonas con­tin­ue depuis 2008, au rythme d’une quin­zaine de représen­ta­tions par an.

Le CD de Tobie et Sar­ra est désor­mais com­mer­cial­isé et le spec­ta­cle va être créé cette année. Pou­vez-vous nous en dire plus ?
Nous venons d’éditer chez REJOYCE le CD de notre nou­veau musi­cal Tobie et Sar­ra. J’ai com­posé les chan­sons et j’in­ter­prèterai les rôles du père du héros et du démon amoureux de Sar­ra. Après une lec­ture dans le cadre du fes­ti­val DIVA 2011 au Théâtre du Petit Saint-Mar­tin, la créa­tion scénique est prévue pour fin 2013/début 2014, dans une mise en scène de Sophie Tel­li­er, sur des paroles et un livret de Joce­lyne Tarneaud.
Tobie et Sar­ra sont les Roméo et Juli­ette bibliques, à ceci près que leur his­toire com­mence mal et finit bien, à l’in­verse des amants de Vérone. Ce nou­veau musi­cal a pour mes­sage cen­tral l’e­spoir, la con­fi­ance en la vie plus forte que les épreuves.

Jusqu’à présent, vos sujets ont été d’in­spi­ra­tion biblique. Avez-vous envie de vous ouvrir à d’autres thématiques ?
Quand je com­pose un musi­cal, je cherche avant tout une bonne his­toire avec un mes­sage human­iste. Ensuite, j’es­saie tou­jours de diver­tir le spec­ta­teur, lui appren­dre des choses et lui apporter un mes­sage qui l’élève. Il est évi­dent que la Bible offre des his­toires fasci­nantes au même titre que la mytholo­gie grecque et romaine. Tant de créa­teurs s’en sont inspirés. Le plus impor­tant est de trou­ver la bonne his­toire qui pour­ra touch­er par son uni­ver­sal­ité un large public.