Présentation à Paris du spectacle « Shéhérazade : Les Mille et Une Nuits »

0
329

Le 3 mai dernier, un par­fum d’Orient s’est répan­du sur la cap­i­tale à l’occasion de la présen­ta­tion à la presse de la nou­velle comédie musi­cale de Félix Gray, Shéhérazade – Les Mille et Une Nuits, qui sera présen­tée à par­tir du 1er Décem­bre 2011 aux Folies Bergère et qui fit créée en mars 2009 à Montréal.

Depuis qu’il a été vic­time de l’infidélité de sa femme, Soli­man le sul­tan se venge. Chaque nuit, une femme disparait.
Shéhérazade, envoû­tante et rêveuse, réus­sira-t-elle à sauver les femmes du roy­aume en invi­tant le Sul­tan à entr­er dans le monde mag­ique des histoires ?
Curieux et de plus en plus cap­tivé, le Sul­tan voudra con­naitre la suite des his­toires d’un lende­main à l’autre…

Pour présen­ter le spec­ta­cle, Félix Gray, Rita Tab­bakh (Shéhérazade) et Philippe Berghel­la (Soli­man, le sul­tan) ont fait le déplace­ment depuis Mon­tréal afin de ren­con­tr­er la presse et les nom­breux invités présents dans un décor digne des Mille et Une Nuits au cen­tre de Paris.

Rita Tab­bakh (Shéhérazade) et Philippe Berghel­la (Soli­man le sultan)

Fort de son suc­cès depuis sa créa­tion, le spec­ta­cle repren­dra à Mon­tréal à par­tir du 29 sep­tem­bre dans une ver­sion légère­ment mod­i­fiée qui sera celle pro­posée à Paris. Il y aura ain­si une place plus impor­tante accordée aux dans­es orientales.

La troupe sera con­sti­tuée égale­ment de Car­olanne D’Astous Paquet (Jas­mi­na : jeune sœur adorée de Shéhérazade, elle est l’innocence incar­née), Elisa Landry (Ami­na, jeune et jolie vic­time du désir de vengeance de Soli­man, le sul­tan) et Elyz­a­beth Dia­ga sera Djinin­nia la sor­cière, en rem­place­ment de Cas­siopée, prochaine­ment dans Zarkana, le nou­veau spec­ta­cle du Cirque du Soleil, aux côtés de Garou.

Du côté des per­son­nages mas­culins on retrou­vera Dominique Hud­son dans le rôle d’Aladin, soupi­rant de Jas­mi­na, Stephan Côté se glis­sera dans la peau de Diran le Vizir, nar­ra­teur de l’histoire, père de Shéhérazade et de Jas­mi­na et enfin Franck Julien incar­n­era le Génie enfer­mé dans la lampe sous la malé­dic­tion d’un sort jeté par Djin­ninia la sor­cière. Il y aura égale­ment sur scène trois inter­prètes musi­ciens qui joueront des instru­ments tra­di­tion­nels ain­si qu’une dizaine de danseurs. Rita Tab­bakh (qui a égale­ment joué dans le Drac­u­la de Bruno Pel­leti­er) se dit très excitée à l’idée de venir jouer à Paris dans un lieu aus­si légendaire que sont les Folies Bergère.

« L’avantage, c’est que l’on pour­ra vrai­ment instau­r­er une sorte d’intimité avec les spec­ta­teurs. Et puis le décor, mod­u­la­ble, accentue vrai­ment cette prox­im­ité avec le pub­lic. De plus, Yves Des­gag­nés, le met­teur en scène, vient du théâtre. C’est sa pre­mière comédie musi­cale. Il a vrai­ment tenu à met­tre la théâ­tral­ité du pro­pos en avant. »

Philippe Berghel­la con­fie quant à lui qu’interpreter le rôle de Soli­man le Sul­tan n’est pas un exer­ci­ce de tout repos : « Ce rôle joue sur dif­férentes palettes de sen­ti­ments : tous les soirs, je dois ren­tr­er sur scène en ayant la haine con­tre les femmes et je dois m’adoucir au fur et à mesure du déroule­ment du spec­ta­cle lorsque je tombe sous le charme de Shéhérazade. Mais j’adore ça ! Une des thé­ma­tiques du spec­ta­cle est que l’on a droit à une sec­onde chance. La prin­ci­pale récom­pense vient des spec­ta­teurs lorsque ceux-ci nous con­fient à la fin du spec­ta­cle le nou­v­el espoir qui vient de naître en eux, c’est un spec­ta­cle très positif ».

Décou­vrez le site offi­ciel du spec­ta­cle, ici

Regard En Coulisse vous pro­pose de décou­vrir quelques images de Shéhérazade – Les Mille et Une Nuits :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7aCjeMV0OHU[/youtube]