Nine : l’album du film

0
99

Le 3 mars sort en salle l’adap­ta­tion ciné­matographique de Nine, réal­isé par Rob Mar­shall. Un film longtemps atten­du, avec son cast­ing « all stars ». La bande son, elle aus­si, est atten­due. Elle vaut le détour. Notons que la frenchie Mar­i­on Cotil­lard, dans le rôle de Luisa, s’en sort superbe­ment bien. Non seule­ment sa ver­sion de : « My hus­band makes movies » s’avère des plus réussies, mais un autre morceau : « Take it all », un inédit (en rem­place­ment de « Be on your own »),  durant lequel elle se livre à un triste strip tease, ne manque pas d’allant.

En revanche on peut s’in­ter­roger sur la per­ti­nence de nou­veauté comme « Cin­e­ma ital­iano », titre un peu passe partout. Sophia Loren sus­sure une comp­tine « Guardia la luna » déli­cieuse, qui reprend l’une des jolies mélodies de l’oeu­vre de Broad­way. Une des sur­pris­es (et pas for­cé­ment des meilleures) de l’al­bum reste que Dame Judi Dench, par­faite dans le film dans le rôle de la cos­tu­mière con­fi­dente, se voit attribuée « Folies Bergère », qui fait ici pâle fig­ure. Pourquoi dia­ble ne pas avoir inven­té un numéro orig­i­nal, tout à fait dif­férent. Parce que croire que l’ac­trice, aus­si tal­entueuse soit-elle, ait été meneuse de revue des Folies Bergère et, qui plus est, soit française (alors qu’elle n’ar­rive pas à pronon­cer cor­recte­ment !), tient de la mis­sion impos­si­ble. Quoiqu’il en soit, pour les audi­teurs qui con­nais­sent bien les ver­sions scéniques de Nine, cette ver­sion, enreg­istrée avec de nom­breux musi­ciens, apporte une couleur inédite aux dif­férents airs. A découvrir !