Mulan

0
263

Voilà un long métrage d’an­i­ma­tion Dis­ney qui ne laisse pas indif­férent. L’his­toire de cette jeune fille ne se lim­ite à son trav­es­tisse­ment en sol­dat pour éviter à son père malade d’aller au com­bat. On est ému lorsque le père témoigne sa con­fi­ance à sa fille qui n’est pas comme toutes les autres demoi­selles du vil­lage. Le vilain petit canard devien­dra un beau cygne et, bien enten­du, la fin nous laisse devin­er qu’elle ren­con­tr­era l’amour.
C’est l’un des plus beaux dessins ani­més réal­isé par la grande mai­son hol­ly­woo­d­i­enne. Eton­nam­ment un peu hors normes : les chan­sons n’y occu­pent plus une place aus­si prépondérante que dans les derniers où les mélodies « broad­wayennes » d’Alan Menken embras­saient le film tout entier. Cette fois-ci, une seule con­ces­sion est accordée à la struc­ture clas­sique Dis­ney : le solo de l’héroïne qui se cherche… Cette jolie balade, qui se nomme « Réflex­ion », est bril­lam­ment inter­prétée par Marie Galey, égale­ment la voix chan­tée d’Ariel dans La petite sirène. Dans la ver­sion améri­caine orig­i­nale, non disponible en France, c’est Lea Salon­ga (rôle orig­i­nal de Kim dans Miss Saï­gon) qui se prê­tait au jeu. Quant à Patrick Fiori, il inter­prète seule­ment la chan­son d’en­traîne­ment mil­i­taire du Cap­i­taine Shang et il s’en tire très bien.
Comme d’habi­tude, le tra­vail d’adap­ta­tion des équipes créa­tives de Dis­ney est léché et c’est un véri­ta­ble bon­heur de revoir Mulan en ver­sion française.