Merrily we Roll Along bientôt transférée au Harold Pinter Theatre de Londres

0
383

Suite au suc­cès qu’elle a rem­porté auprès du pub­lic et des cri­tiques, la dernière pro­duc­tion du Menier Choco­late Fac­to­ry (vis­i­ble jusqu’au 9 mars), Mer­ri­ly we roll along, va être trans­férée au Harold Pin­ter The­atre à par­tir du 23 avril 2013 pour une durée lim­itée de 12 semaines. Il devient une habi­tude qu’une pro­duc­tion du Menier Choco­late Fac­to­ry soit trans­férée dans de plus grands théâtres : on se sou­vient du récent Sweet Char­i­ty dans le West End ou encore de La Cage aux Folles et Sun­day in the Park with George, d’abord trans­férés dans le West End puis sur Broadway.

Dans cette pro­duc­tion, Maria Fried­man – plus con­nue pour ses rôles dans Pas­sion, Chica­go, The Woman in White ou Joseph and the Amaz­ing Tech­ni­col­or Dream­coat – fait ses pre­miers pas en temps que met­teuse en scène. Les rôles prin­ci­paux sont tenus par des habitués du Menier Choco­late Fac­to­ry : Mark Umbers (Fun­ny girl, Sweet Char­i­ty) y inter­prète Franklin, Dami­an Hum­b­ley (The Woman in White, Lit­tle Shop of Hor­rors) Charley et Jen­na Rus­sell (Sun­day in the park with George, Into the woods) le rôle de Mary.

Cette comédie musi­cale de Stephen Sond­heim (musique et parole) et George Furth (livret) racon­te à rebours com­ment Franklin Shep­ard, tal­entueux com­pos­i­teur à Broad­way, a pro­gres­sive­ment délais­sé sa car­rière dans le théâtre ain­si que ses amis et parte­naires Charley et Mary pour se con­sacr­er au ciné­ma. Même si cette pièce n’a jamais été un des grands suc­cès de Stephen Sond­heim, elle con­tient par­mi les plus beaux airs écrits par le com­pos­i­teur-paroli­er comme Not a Day Goes By, Our Time ou Old Friends.