Maxi Monster Music Show

0
181

magic-monster-music-showUn spec­ta­cle tout pub­lic, inso­lite et inso­lent, musi­cal et théâtral…
Mise en scène : Franck Post, Brigitte Tan­guy & Alex Haslé.
Lumiéres : Cedric Maheut.
Maquil­lage : Hélène Muyal.
Cos­tumes : Tox­ic Twin.
Avec : Ray­mond Butor, Juani­ta Pana­ma, Olga Nounouch­ka Bravin­s­ki, Axel de la Rose, Sam Kar­dam, Miss Gabrielle & Gina Trapezina.

Maxi Mon­ster Music Show. Intri­g­ant ? Mar­rant ? Dérangeant ?
Le titre révèle l’esprit de ce spec­ta­cle orig­i­nal et provocant.

Orig­i­nal de par sa mise en scène, le cabaret présente un choix de mon­stres — ou per­son­nages — issus des foires de cirque d’époque dans lequel la femme à barbe, la femme-tronc, la danseuse étoile, l’homme-femme, l’homme fort, le fakir et le vam­pire se côtoient joyeuse­ment dans un pêle-mêle de chan­sons en français, anglais ou espagnol.

Provo­cante par la richesse musi­cale de cer­tains « mon­stres mul­ti-instru­men­tistes », nour­rie de saynètes où cha­cun y joue son rôle à mer­veille, l’harmonie créée offre de forts moments musi­caux et de rires. Chant, con­tre­basse, clavier, mélod­i­ca, gui­tare, trompette, bat­terie, ban­donéon, castag­nettes et autres se don­nent la réplique dans ce cock­tail rock fes­tif, dynamique et surprenant.

Parox­ysme de l’humour et de l’au­to-déri­sion, les inter­ven­tions de l’homme-fort tout au long du spec­ta­cle n’ont de cesse de nous éton­ner. Notons un petit bémol con­cer­nant les textes des chan­sons par­fois inaudi­bles mais ne gâchant en rien le plaisir d’écouter la voix de la femme à barbe, révélant sur cer­taines chan­sons la sonorité érail­lée des vieux vinyles.

Immer­sion totale dans ce monde de mon­stres gen­tils, drôles et plein de tal­ents, le Maxi Mon­ster Music Show nous invite dans un par­adis musi­cal savam­ment orchestré à décou­vrir jusqu’au 9 octo­bre au Théâtre de l’Européen.

(Ilan­it Melodista)