Maude Guérin — Les confidences de Maude

0
71
Maude Guerin dans Freres de Sang © Yves Renaud
Maude Guérin dans Frères de Sang © Yves Renaud

Vous tenez le rôle de Mme John­ston dans Frères de Sang. Par­lez-nous de ce drame musi­cal…
Frères de Sang est une oeu­vre de Willy Rus­sell qui a été créée en Angleterre en 1983 et qui est tou­jours à l’af­fiche. Petu­la Clark a joué le rôle de Mme John­ston à Broad­way. C’est vrai­ment un drame musi­cal mal­gré le fait qu’il y ait beau­coup d’hu­mour dans la pièce. Les chan­sons sont vrai­ment présentes pour faire avancer l’his­toire, con­traire­ment à d’autres comédies musi­cales. C’est la rai­son pour laque­lle René-Richard Cyr m’a demandé de jouer ce rôle. En effet, je suis d’abord comé­di­enne et, dans cette pièce, il y a beau­coup de texte par­lé. René-Richard Cyr a dirigé la mise en scène avec clarté et sim­plic­ité.

Est-ce votre pre­mière expéri­ence du côté du théâtre musi­cal ?
Oui. J’ai rêvé, dès mon plus jeune âge, de faire ça. J’ai vu beau­coup de films musi­caux avec Fred Astaire, Gene Kel­ly, Leslie Caron et, surtout, avec Bar­bra Streisand. J’ai fait beau­coup de danse dans ma jeunesse. Je voulais devenir danseuse avant d’être comé­di­enne. J’adore la musique et la danse. C’est une chance pour moi de jouer ce rôle. Sou­vent, lorsque l’on monte des comédies musi­cales au Québec, on va chercher de vrais chanteurs alors c’est un priv­ilège pour moi d’avoir été choisie pour ce rôle.

C’est votre troisième col­lab­o­ra­tion avec René-Richard Cyr, le met­teur en scène, de quelle façon s’établit votre rela­tion de tra­vail avec lui ?
Sous la direc­tion de René-Richard, j’ai joué, en 2004, Les bon­bons qui sauvent la vie, de Serge Bouch­er, Motel Hélène, du même auteur, en 1997, et finale­ment Frères de Sang en 2004 et 2006.
C’est très sim­ple, très con­vivial et facile de tra­vailler avec René-Richard Cyr. Il est pas­sion­né par ce qu’il fait et s’a­muse en tra­vail­lant. J’adore ça. Il ne tra­vaille pas dans la douleur ou dans la souf­france et il n’est pas là non plus pour nous faire souf­frir. Il est tou­jours extrême­ment bien pré­paré. Il fait ses devoirs et sait vrai­ment où il va. Il est très fort dans ce domaine. C’est un très bon directeur d’ac­teurs. Il dirige tout en lais­sant une grande lib­erté. Quand il choisit un acteur, c’est qu’il lui fait con­fi­ance. C’est l’un de mes met­teurs en scène préférés.

Nous con­nais­sions votre tal­ent d’ac­trice, mais pas de chanteuse : envis­agez-vous de faire car­rière dans ce domaine ?
Pas du tout, j’ad­mire énor­mé­ment les chanteurs(ses) québécois(es). Actuelle­ment, je n’ai pas la pré­ten­tion d’être une chanteuse. Je suis vrai­ment une comé­di­enne qui chante. Je m’ap­prête à faire ce spec­ta­cle-là et ça me demande une dis­ci­pline « monas­tique », comme ne pas pren­dre d’al­cool, ne pas aller dans les endroits où il y a de la fumée de cig­a­rette, ni dans les bars. Je fais très atten­tion à ma voix car je trou­ve que ça me demande beau­coup. Je ne dis pas qu’un jour je ne ferai pas un spec­ta­cle chan­té mais ce serait un spec­ta­cle où il y aurait du texte aus­si, pas unique­ment des chan­sons. J’in­vit­erais aus­si des amis comé­di­ens à chanter avec moi. Mais je ne me con­sid­ère pas comme une chanteuse.

Quelles sont vos comédies musi­cales préférées ?
Je n’ai pas vu beau­coup de comédies musi­cales sur scène mais je préfère celles avec du texte, une his­toire intéres­sante. Je n’aime pas beau­coup les comédies musi­cales dans le style de Drac­u­la ou Don Juan. Elles sont unique­ment un pré­texte pour des chan­sons inter­prétées par des chanteurs con­nus. En ce qui me con­cerne, les comédies musi­cales doivent repos­er sur une his­toire, comme The Sound of Music par exem­ple. J’ai vu Man of La Man­cha, mis en scène par René-Richard Cyr, qui était mag­nifique. J’ai adoré. Mais dans l’ensem­ble, c’est surtout au ciné­ma que j’ai vu des comédies musi­cales.

Vous avez eu la chance d’in­ter­préter des rôles très dif­férents aus­si bien sur scène qu’à la télévi­sion. L’un d’eux vous a‑t-il par­ti­c­ulière­ment mar­quée ?
Il y en a beau­coup. Au théâtre, Motel Hélène qui a été mar­quant pour moi. Tout le monde m’en par­le encore. Il y a mon per­son­nage (Chris­tine Pouliot) dans Vice Caché que j’ai beau­coup aimé. C’est une série que je respecte et que j’adore. C’est un per­son­nage que j’aime jouer car il est telle­ment loin de moi. Et, bien sûr, le rôle de Maude Gra­ham dans le film Le col­lec­tion­neur de Jean Beaudin a été une véri­ta­ble école au niveau de l’in­ter­pré­ta­tion devant une caméra. Et c’est un per­son­nage que j’aimerais faire revenir à l’écran.

Frères de sang se joue du 19 avril au 27 mai 2006 au Théâtre Jean-Duceppe (Place des Arts, Mon­tréal, Cana­da)
Ren­seigne­ments : 514 842 8194