Love ! Valour ! Compassion !

0
418

Pièce de Ter­rence Mac Nally
Mon­tée par Jean-Pierre Drav­el , Olivi­er Macé
Avec Roger Mir­mont , Jean-Paul Bor­des , Daniel-Jean Col­lore­do , Jean-Pierre Kal­fon , Olivi­er Macé , Jean-Bap­tiste Mar­tin , Nico­las Vitiello

De Ter­rence McNal­ly, le pub­lic parisien con­naît avant tout son Mas­ter Class, dans lequel Fan­ny Ardant, puis Marie Laforêt, incar­naient une Callas légendaire. Quant aux amoureux du théâtre musi­cal, ils n’au­ront sans doute pas oublié ses livrets pour Kiss of the Spi­der Woman ou encore Rag­time.

Aujour­d’hui, l’oc­ca­sion est don­née de décou­vrir une pièce phare du dra­maturge améri­cain. Créée à Broad­way en 1995, Love ! Val­our ! Com­pas­sion ! relate les aven­tures d’un groupe de huit amis gays, de leurs déboires, leurs angoiss­es et leurs joies, au fil de trois week-ends passés dans une mai­son de cam­pagne. Petit à petit, les angoiss­es et les inter­ro­ga­tions de cha­cun vont remon­ter à la sur­face : peur de la soli­tude, de la vieil­lesse, de la mal­adie, angoisse de la créa­tion, crise de cou­ple, désir et sexualité…

Si les préoc­cu­pa­tions de cette pièce sont graves et pro­fondes, le texte de McNal­ly ne tombe pas pour autant dans le pathos et enrobe douleur et mal-être dans un style bril­lant. Si l’é­mo­tion pointe sou­vent, on peut néan­moins regret­ter que l’adap­ta­tion française tire sou­vent trop vers le boule­vard, sus­ci­tant des rires faciles — notam­ment par le biais d’un per­son­nage très Cage aux Folles (inter­prété par Daniel Jean Col­lore­do), pas­sion­né de comédies musicales.

A l’im­age de la dis­tri­b­u­tion, l’ensem­ble reste néan­moins d’une grande cohérence, pas­sant du rire aux larmes avec une aisance cer­taine. Enfin, les très beaux décors de Char­lie Man­gel, asso­ciés aux lumières de Fab­rice Kebour, instal­lent une atmo­sphère tout à fait sub­tile et fascinante.