Lio chante Prévert — Je suis comme ça

0
239

Brunette provo­cante de ces années 80 qui comp­taient pas pour des prunes, femme de tête siglée « grande gueule » des années 90, Lio n’en finit pas de bous­culer les éti­quettes au risque de l’é­parpille­ment. Après le naufrage de Sept filles pour sept garçons l’an dernier aux Folies Bergère, elle revient là où on l’at­tend le plus (en disque) et… le moins (chan­tant Prévert). Le com­pos­i­teur M. Philippe-Gérard lui a pro­posé d’en­reg­istr­er dix poèmes qu’il avait mis en musique et qua­tre repris­es (dont « Les feuilles mortes »). Le résul­tat est un album attachant, inclass­able dans la discogra­phie de son inter­prète. Lio y chante joli­ment avec ce petit voile qu’elle a désor­mais sur la voix. Elle y révèle ain­si quelques fêlures. On est loin des « Banana Split » et autres « Fal­lait pas com­mencer ». Encore qu’à lire Prévert, on com­prenne que Lio y ait trou­vé des réso­nances : « Je suis comme je suis / Je suis faite comme ça / Quand j’ai envie de rire / Je ris aux éclats / […] Je suis comme je suis / Je plais à qui je plais »