Les Misérables à Lausanne, la comédie musicale prend forme

0
301

LesMiserables_LausanneUne quar­an­taine de comé­di­ens-chanteurs pro­fes­sion­nels ont investi les locaux de Beaulieu pour deux mois et demi. Encore sans cos­tumes ni effets, ils répè­tent inlass­able­ment sous la direc­tion du met­teur en scène Gérard Demierre et du chef d’orchestre Hervé Klopfen­stein. Pour­tant, même avec quelques draps rouges et des fusils pour seuls acces­soires, on sent déjà gron­der l’ambiance de révolte qui ani­me l’intrigue des Mis­érables . Ces comé­di­ens vien­nent de Suisse, mais aus­si de France et du Québec : «Mal­heureuse­ment, le réser­voir d’artistes de comédie musi­cale est encore insuff­isant en Suisse romande. Mais lors des cast­ings, pour deux chanteurs de même qual­ité, nous avons priv­ilégié les Suiss­es», explique Ste­fano Kunz, directeur artis­tique, à la jour­nal­iste Jes­si­ca Vial pour le mag­a­zine suisse 24 Heures.

Sous l’impulsion de l’initiatrice Brigitte Anoff, une équipe de direc­tion essen­tielle­ment basée à Lau­sanne planche sur le pro­jet depuis cinq ans et se réjouit de le présen­ter au pub­lic romand, une audi­ence dont les réac­tions sem­blent dif­fi­ciles à appréhen­der: «Si l’on jouait Les Mis­érables en France ou en Suisse alle­mande, on sait que ce serait la folie ! Ici, on ne peut pas prévoir», explique Ste­fano Kunz. Du côté des acteurs, le dis­cours sem­ble con­fi­ant : «Je ne con­nais pas bien le pub­lic suisse, mais je n’ai pas peur d’une mau­vaise récep­tion. Nous avons une très bonne équipe vocale : cette comédie musi­cale se rap­proche du spec­ta­cle lyrique !» assure le Français Vir­gile Le Dreff, qui inter­prète Marius.

Quant à Manon Taris (Le Petit Prince), la jeune Parisi­enne incar­nant Cosette, elle se réjouit déjà d’avoir des retours sur cette pro­duc­tion orig­i­nale: «C’est dif­férent de tout ce qui a déjà été fait sur Les mis­érables. J’ai hâte d’entendre les réac­tions, qu’elles soient pos­i­tives ou néga­tives.» Trois jeunes Romands ont été choi­sis pour jouer Gavroche en alter­nance : ils atten­dent sage­ment leur tour de répéter. «Ce que j’attends du spec­ta­cle, c’est la magie que l’on ressent», déclare Maël, 12?ans, de Penthéréaz. Pour sûr, la magie opér­era du 11 sep­tem­bre au 3 octo­bre sur les planch­es du Théâtre de Beaulieu.

Pour plus de ren­seigne­ments : Site Offi­ciel — Les Mis­érables à Lau­sanne.

Les Misérables à Lausanne © CHRIS BLASER | Le metteur en scène Gérard Demierre (à gauche) et Virgile Le Dreff, comédien-chanteur, sont en discussion. On y reconnaît Yoni Amar, Julien Salvia, Emmanuel Vacarisas, Fabrice Pochic et Jérôme Bortaud
Les Mis­érables à Lau­sanne © CHRIS BLASER | Le met­teur en scène Gérard Demierre (à gauche) et Vir­gile Le Dreff, comé­di­en-chanteur, sont en dis­cus­sion. On y recon­naît Yoni Amar, Julien Salvia, Emmanuel Vacarisas, Fab­rice Pochic et Jérôme Bortaud