Les malheurs de Sophie (Critique)

0
338

D’après la Comtesse de Ségur
Mise en scène de Rebec­ca Stella
Avec en alter­nance Char­lotte Popon, Lola Ces et Marie Facun­do, Raphaël Poli et Gar­lan Le Martelot, Car­o­line Mar­che­t­ti et Céline Toutain, Sarah Fuentes et Lau­rie Catrix

Pour les enfants à par­tir de 5 ans

Résumé : Mes chers enfants, vous me dites sou­vent que vous m’aimez et que je suis une bonne grand-mère. Mamie So n’a pas tou­jours été bonne et il y a bien des enfants qui ont été méchants comme elle et qui se sont cor­rigés comme elle. Voici les his­toires vraies d’une petite fille que Grand-mère a bien con­nue dans son enfance. Elle était gour­mande, elle est dev­enue sobre ; elle était voleuse, elle est dev­enue hon­nête ; enfin, elle était méchante, elle est dev­enue bonne. Mamie So a tâché de faire de même. Faites comme elle, mes chers petits enfants. Cela vous sera facile, à vous qui n’avez pas tous les défauts de Sophie…

Notre avis : Voici une adap­ta­tion très réussie de ce clas­sique de la Comtesse de Ségur. On entre dans l’histoire tout en flu­id­ité grâce à la présence de Mamie So qui accueille ses petits enfants et le pub­lic. Les bêtis­es de Sophie bril­lent ici par leur intem­po­ral­ité et du coup les enfants s’identifient sans réserve à cette petite fille gour­mande et menteuse à souhait. Rebec­ca Stel­la signe ici une mise en scène pleine d’idées et de fan­taisie. La sélec­tion des aven­tures de Sophie est extrême­ment per­ti­nente. Cha­cune est mise en valeur tan­tôt par des choix musi­caux comme le tan­go de l’âne, où par les acces­soires très orig­in­aux  comme les pois­sons vel­cro, les cha­peaux gâteaux, etc. Les décors por­tent égale­ment le spec­ta­cle en har­monie par­faite avec l’histoire. Tour à tour, les piliers se trans­for­ment en bib­lio­thèque, jardin ou cham­bre. Les musiques, signées Cyril Taïeb, sont arrangées très sobre­ment et créent une ambiance musi­cale enfan­tine, con­forme à l’esprit de la Comtesse de Ségur.
Côté inter­pré­ta­tion, le cast­ing est par­faite­ment réus­si. Lola Cès campe une Sophie déli­cieuse­ment gour­mande, menteuse et cru­elle. Son jeu tout en finesse et en justesse emporte tous les spec­ta­teurs qu’ils soient petits ou grands. Son inter­pré­ta­tion des chan­sons est égale­ment très touchante. Ses acolytes ne sont pas en reste et por­tent avec elle ce spec­ta­cle avec beau­coup de sub­til­ité et d’énergie.
Au final, ce spec­ta­cle ravi­ra aus­si bien le jeune pub­lic que leurs mamans nos­tal­giques des his­toires de la Comtesse de Ségur.