Les Franglaises (Critique)

0
330

franglaisesMise en scène et avec : Sal­i­ha Bala, Mar­su Lacroix, Daph­née Pap­ineau, Rox­ane Ter­ramor­si, Quentin Bouis­sou, Yoni Dahan, William Gar­reau, Philippe Leno­ble, Adrien Le Ray, Pv Nova, Romain Piquet & Lau­rent Taieb.
Cos­tumes : Anna Rizza.
Régie son : Jean-Luc Sitruk.
Régie lumière : Romain Mazaleyras.
Régie générale : Faus­tine Cadiou.

Prenez un stan­dard de la pop-cul­ture, traduisez le lit­térale­ment en français avec un zeste de mau­vais esprit et décou­vrez une inter­pré­ta­tion à la sauce Tis­tics avec des arrange­ments vocaux orig­in­aux et des choré­gra­phies aus­si soignées que décalées.

Notre avis (du 23 novem­bre 2016) : Nou­velle série de con­certs hauts en couleur pour cette troupe fort sym­pa­thique qui ne ménage pas son énergie pour tenir en haleine, 90 min­utes durant, un pub­lic hilare. Le principe reste inchangé depuis le début : des paroles français­es sont lues par Jonathan, sorte de maître de céré­monie vol­u­bile. Le pub­lic doit devin­er à quelle chan­son anglo-sax­onne elles font référence, ces paroles étant la tra­duc­tion lit­térale de titres très con­nus. Dès la décou­verte effec­tuée, la troupe inter­prète la chan­son, ver­sion déglin­guée. La troupe utilise les mêmes ficelles, mais sait ne pas se repos­er sur ses lau­ri­ers. En effet la mise en scène, for­cé­ment fluc­tu­ante car elle repose sur les inter­ven­tions du pub­lic, explose dans tous les sens du terme… Et la jubi­la­tion, pal­pa­ble, ajoute au plaisir ressen­ti. En out­re cha­cun sur scène ne démérite jamais, incar­nant un per­son­nage, usant de dégaines impayables et d’une langue bien pen­due. Le suc­cès ne se dément pas, il est tout à fait mérité pour ce spec­ta­cle qui ne se prend pas au sérieux et per­met au pub­lic de ressor­tir de la salle en fre­donnant ses titres favoris le sourire aux lèvres : la plu­part du temps la tra­duc­tion des paroles mon­trent com­bi­en elles peu­vent être ridicules, y com­pris pour les tubes les plus classiques.

En prime, vous pou­vez obtenir la pho­to faite à l’is­sue du spec­ta­cle, un collector !

franglaises

Notre avis (écrit en févri­er 2015) :

Les Franglais­es, c’est d’abord un con­cept, génial, d’une sim­plic­ité rare et d’une effi­cac­ité red­outable. Il suf­fit de pren­dre les plus grands tubes anglo-sax­ons et les traduire mot à mot en français. Il suff­i­sait d’y penser. C’est aus­si un groupe d’amis. Ils se con­nais­sent depuis des années et leur com­plic­ité sur scène est bien réelle.

Le soir de la pre­mière, la salle mythique de Bobi­no était bondée. Sur scène, les 12 artistes pluridis­ci­plinaires pro­posent un test à l’aveugle géant à un pub­lic qui se prête avec joie au jeu des devinettes. Le maître de céré­monie donne donc des paroles en français et les spec­ta­teurs devi­nent à quelle chan­son anglaise elles cor­re­spon­dent. C’est donc un spec­ta­cle très inter­ac­t­if et le sens de la répar­tie du maître de céré­monie est décon­cer­tante. Il a un tel aplomb et un tel humour qu’on se demande par­fois si tout n’est pas prévu à l’avance. Irrésistible.

Pen­dant 1h40, les artistes ne se ména­gent pas ! Ils débor­dent d’énergie, de tal­ent, d’humour. Ils chantent, ils dansent, ils jouent. Les numéros s’enchainent rapi­de­ment. C’est vrai­ment drôle, la salle jubile et en redemande.

Comme indiqué sur l’affiche, ce spec­ta­cle est une nou­velle ver­sion de leur précé­dent spec­ta­cle. Il y a donc des numéros déjà vus. Mais quel bon­heur de revoir cette chan­son des Scarabées « Hel­lo, Good­bye » dont les paroles don­nent « Tu dis oui, je dis non. Tu dis stop et je dis va, va, va. Je ne sais pas pourquoi tu dis au revoir, je dis bon­jour… ». Ain­si que le duo de Franck et Nan­cy Sina­tra « Somethin’stupid ».  On en pleure telle­ment c’est drôle.

Dans cette nou­velle ver­sion donc, il y a plus de chan­sons, plus de cos­tumes, une mise en scène étof­fée et l’apparition d’effets spé­ci­aux. Sur ces derniers, nous n’en dirons pas plus pour vous laiss­er la sur­prise. Un petit bémol cepen­dant : le pas­sage qui suit juste­ment ces effets spé­ci­aux est trop long… Le rythme retombe et les effets comiques un peu répéti­tifs. Cepen­dant, les artistes arrivent à repar­tir sur les cha­peaux de roue pour notre plus grand plaisir.

Bref, un spec­ta­cle réjouis­sant qui vous fera oubli­er le froid et la morosité tout en vous don­nant envie de chanter et de danser avec les artistes.

Venez décou­vrir les chan­sons des garçons de la plage, de Michel Fils-de-Jacques, de Reine, des Aigles et des Filles aux épices dans des ver­sions com­plète­ment loufo­ques. Vous ne les écouterez plus jamais comme avant !