Les Emmy Awards ont decerné leurs lauréats

0
258

emmy2009Hier soir avait lieu la 61ème céré­monie des Emmy Awards, qui récom­pensent chaque année depuis 1949 les meilleures émis­sions et les meilleurs pro­fes­sion­nels de la télévi­sion américaine.

Cette année, ce sont des acteurs plutôt habitués aux planch­es de Broad­way qui en sont les prin­ci­paux récipendiaires.
Ain­si Kristin Chenoweth, Rob Ash­ford, Cher­ry Jones, Jes­si­ca Lange, Glenn Close ou encore Toni Col­lette sont les grands gag­nants de cette céré­monie, qui s’est déroulée au Nokia The­atre de Los Angeles.

Après sa per­for­mance aux Tony Awards, la présen­ta­tion de cette céré­monie a été con­fiée à Neil Patrick Har­ris (Cabaret, How I Met Your Moth­er).

Sans sur­pris­es, les séries 30 Rock et Mad Men ont rem­porté la majorité des prix dans leurs caté­gories respectives.

Le pre­mier prix de la soirée a été remis à Kristin Chenoweth (Wicked) pour son sec­ond rôle dans la série Push­ing Daisies. Très émue, elle a déclaré : « Je suis sans emploi désor­mais alors j’aimerais bien jouer dans Mad Men. J’aime aus­si The Office et 24 Heures ». Elle sera prochaine­ment en guest-star dans la série musi­cale Glee.

Toni Col­lette (The Wild Par­ty), a rem­porté l’Em­my de la meilleure actrice dans une série comique pour son rôle de schiz­o­phrène dans la série The Unit­ed States Of Tara.
Alec Bald­win, a quant à lui reçu celui du meilleur acteur pour sa per­for­mance dans la série 30 Rock.
John Cry­er (Two and a Half Men), Michael Emer­son (Lost) ont égale­ment reçu un prix, tout comme l’ac­trice Cher­ry Jones (Tony Award pour sa per­for­mance dans la pièce Doubt), récom­pen­sée pour le meilleur sec­ond rôle dans une série dra­ma­tique grâce à son inter­pré­ta­tion de la Prési­dente des Etats-Unis Alice Tay­lor dans la série 24 Heures Chrono.

Par­mi les lau­réats, le prix de la meilleure actrice prin­ci­pale dans une série dra­ma­tique a été remis à Glenn Close (Bar­num, Sun­set Blvd.) pour son rôle de l’impi­toy­able avo­cate Pat­ty Hewes dans la série Dam­ages. « Le per­son­nage de ma vie peut-être », a‑t-elle remercié.

L’un des grands favoris de cette soirée était sans con­teste le télé­film dra­ma­tique Grey Gar­dens avec 17 nom­i­na­tions, qui  a notam­ment offert à Jes­si­ca Lange le pre­mier Emmy de sa carrière.
L’ac­trice, oscarisée à deux repris­es pour Toot­sie (1982) et Blue Sky (1994) a reçu sa récom­pense avec émo­tion. « C’est mer­veilleux », a‑t-elle déclaré. « Ce rôle était un cadeau et on ne m’en fait plus beau­coup ces temps-ci », a‑t-elle ajouté.

Grey Gar­dens ain­si que Push­ing Daisies ont égale­ment reçu le prix de la meilleure direc­tion artistique.

Le célèbre choré­graphe de Broad­way, Rob Ash­ford (Cry Baby, Parade, Can­dide), a été récom­pen­sé pour la meilleure choré­gra­phie à l’oc­ca­sion de la 81ème céré­monie des Oscars et de son numéro d’ou­ver­ture « Musi­cals Are Back », dont la chan­son inter­prétée par Hugh Jack­man a aus­si été récompensée.
La web série musi­cale Dr. Hor­ri­ble’s Sing Along Blog, dans laque­lle fig­ure Neil Patrick Har­ris a égale­ment été distinguée.

Con­sid­érés comme les Oscars de la télévi­sion, les Emmy Awards n’ont pas man­qué de faire un clin d’oeil a leur illus­tre mod­èle, puisqu’un numéro musi­cal d’ou­ver­ture, com­posé par Marc Shaiman et Scott Wittman (Hair­spray) était inter­prété par Neil Patrick Har­ris. Ce trio avait mar­qué les esprits lors du numéro de clô­ture des derniers Tony Awards.

Regard en Coulisse vous pro­pose de décou­vrir « Put Down The Remote », le numéro d’ou­ver­ture de la 61ème édi­tion des Emmy Awards, inter­prétée par Neil Patrick Harris :