Les Coquettes en concert (Critique)

0
369

LES COQUETTES EN CONCERT A PARIS

Ce sont les pre­mières dates à Paris de ce groupe de filles, qui pro­pose un con­cert d’un nou­veau genre. Un groupe made in France avec des chan­sons orig­i­nales et piquantes aux sonorités rétro. Ce n’est pas juste un con­cert, pas vrai­ment de l’hu­mour mais un peu quand même… « bref ce sont des filles donc c’est com­pliqué ! » comme elles le dis­ent elles-mêmes.

Entre chan­sons coquines et sketch­es humoris­tiques décalés, les Coquettes, Lola Ces, Marie Facun­do et Juli­ette Fau­con, offrent un show drôle et fan­tai­siste qui bous­cule le genre.  1h de con­cert ryth­mé par des sketchs et des chan­sons qui vous fer­ont rou­gir de rire !

Réser­va­tions sur : www.cine13-theatre.comwww.fnac.comwww.ticketnet.fr

Notre avis : Elles ont choisi de s’appeler « les Coquettes ».
« Les Copines » aurait été trop réduc­teur, les « Coquines » bien trop gen­til, quant aux « Couil­lues », elles y ont sûre­ment pen­sé… Elles, ce sont Lolas Ces, Marie Facun­do et Juli­ette Fau­con, trois chanteuses issues du théâtre musi­cal, mais surtout trois amies insé­para­bles, qui rêvaient de for­mer un trio. Et c’est sans doute la meilleure idée qu’elles aient eue, car « les Coquettes » sur scène sont absol­u­ment irré­sistibles et leur con­cert un pur moment de bonheur.
Humoristes, un rien fémin­istes, faisant preuve d’une géniale autodéri­sion, les trois filles se racon­tent au fil d’un réc­i­tal minu­tieuse­ment réglé, suc­ces­sion de mini-sketchs et de chan­sons jazzy aux textes explosifs. Leur auto­por­trait est hila­rant, qui n’épargne rien au pub­lic. Car « les Coquettes » ne pren­nent pas de gants et abor­dent tout : leur physique et leurs formes, leur préférence sex­uelle, leur péché mignon à semelles rouges, leurs petits secrets inavouables… c’est un véri­ta­ble fes­ti­val. Accom­pa­g­nées au piano par Thomas Cas­sis, elles chantent con­fi­dences et caprices, que nous ne dévoilerons pas ici –un excès de pudeur peut-être… Les airs sont entrainants, les voix accordées, la plume est mor­dante, jamais vul­gaire, et tou­jours per­cu­tante. A l’heure où les auteurs de livrets sem­blent par­fois s’essouffler, le trio régale le pub­lic, faisant preuve d’une red­outable imag­i­na­tion et d’une écri­t­ure pour le moins épicée, qui pique, cha­touille et fait sérieuse­ment mon­ter la tem­péra­ture. Le tout avec un pro­fes­sion­nal­isme impeccable.
Leur créa­tiv­ité, leur audace et leurs voix font des « Coquettes » l’une des révéla­tions scéniques de cet automne. Déli­cieuse­ment osé, leur réc­i­tal est une gour­man­dise. Dou­blée d’un exploit : celui de chang­er à tout jamais notre vision du dimanche soir. Pourquoi ? C’est un secret qu’elles vous fer­ont décou­vrir et qui vous don­nera peut-être quelques idées, qui sait…