Le tea dance 100 % comédie musicale « Life is a musical » c’est dimanche prochain !

0
272
Léo­vanie Raud © DR

Quel est le con­cept de « Life is a musical » ?
« Life is a musi­cal » est une soirée imag­inée par et pour des afi­ciona­dos de la comédie musi­cale, et égale­ment dans le but de faire décou­vrir ce genre à un autre pub­lic néo­phyte. Loin des soirées offi­cielles qui réu­nis­sent prin­ci­pale­ment des pro­fes­sion­nels du méti­er, cette soirée s’adresse à des pas­sion­nés, qu’ils soient ama­teurs, pro­fes­sion­nels ou sim­ple pub­lic. Le con­cept est pour cer­tains de s’é­clater autour des stan­dards de la comédie musi­cale (en majorité anglo-sax­onne), alors que pour d’autres, c’est avoir l’oc­ca­sion, sans chichis, de se met­tre dans la peau de son héros ou héroïne de musi­cal préféré(e) le temps d’une soirée. C’est aus­si l’oc­ca­sion de décou­vrir via les « mini show cas­es » les spec­ta­cles actuelle­ment à l’af­fiche ou prévus pour la sai­son prochaine. En bref, c’est une soirée bon enfant, dans un lieu fes­tif, avec des gens qui ne se pren­nent pas au sérieux !

Vous en êtes la maitresse de céré­monie, com­ment allez-vous l’animer et apporter votre touche personnelle ?
Pour com­mencer, je te tiens à dire que… ce n’est pas mon méti­er… Geneviève Kri­eff et moi avons tra­vail­lé ensem­ble sur le déroule­ment de la soirée, sur l’or­dre des ani­ma­tions, etc. Pour le résul­tat final, je pense que ce sera au feel­ing, tout sim­ple­ment. Les gens vont venir pour chanter, danser, pour décou­vrir des spec­ta­cles, s’a­muser, par pour m’é­couter dis­courir. Je ferai donc de mon mieux (non sans stress), et en espérant que ça vous plaira.

Pourquoi avoir accep­té cet exer­ci­ce ? Est-ce un challenge ?
Geneviève m’avait déjà sol­lic­itée précédem­ment mais je n’é­tais mal­heureuse­ment pas disponible. Elle a donc reten­té sa chance cette année, et à rai­son ! Je sor­ti­rai tout juste de Sis­ter Act mais je serai là ! J’ap­pré­cie énor­mé­ment l’en­t­hou­si­asme et l’én­ergie que déploient les organ­isa­teurs Geneviève Kri­eff, Fany Dias et Nico­las Maille pour organ­is­er cette soirée. Ils ne le font pas dans un but lucratif, ni pour « se faire mouss­er ». Tout est générosité et pas­sion dans ce con­cept, et c’est ce qui me touche. De plus, cette année, l’é­cole de comédie musi­cale parte­naire de la soirée sera pour la toute pre­mière fois le Stu­dio Inter­na­tion­al des Arts de la Scène — Van­i­na Mareschal. Et il se trou­ve que j’en suis mar­raine ! Il me tenait donc d’au­tant plus à cœur de don­ner de mon temps pour ce joli évènement.

Quel est le pro­gramme prévu ?
L’ou­ver­ture sera assurée par un numéro des élèves du Stu­dio Inter­na­tion­al. Ce sont eux qui l’ont mon­té, donc je suis très impa­tiente de le décou­vrir ! La soirée sera ensuite ryth­mée par la présen­ta­tion de trois extraits de spec­ta­cles : Naturelle­ment Belle, Les Bar­rés de Broad­way, et Thier­ry Gondet est trop vieux pour ces con­ner­ies, d’un tirage au sort pour gag­n­er de jolis cadeaux, et de moments pour enflam­mer la piste de danse !

Il y a‑t-il thème ? Faut il venir déguisé ?
Le thème, nous l’au­rons com­pris, est la comédie musi­cale. Aus­si les par­tic­i­pants à la soirée peu­vent venir vêtus du cos­tume de leur héros ou héroïne préféré(e). Ayant vu les images des édi­tions précé­dentes, c’est plutôt drôle et incon­gru de voir danser ensem­ble Vel­ma Kel­ly et Jean Val­jean, Dorothy et Shrek, une nonne et Franken­stein Junior… De plus, les cos­tumés ont droit à des petits cadeaux ! Mais il n’y a bien sûr aucune oblig­a­tion, le prin­ci­pal étant d’ar­riv­er avec sa bonne humeur et son envie de s’amuser.

Y a‑t-il sur­pris­es prévues ?
Oui, dont une qui me tient par­ti­c­ulière­ment à cœur… Mais évidem­ment, je ne vous dirai rien ! Ren­dez-vous donc le 7 avril…