Le Pleure-Misère (Critique)

0
333

Le Pleure-Mis­ère
De Flann O’Brien

Mise en scène : Clara Simpson
Jeu : Gilles Fisseau
Musique et Chant : Davog Rynne

Notre avis :

Avec Le Pleure-Mis­ère, Flann O’Brien dépeint sur un ton incisif une Irlande qui doit faire face à la mis­ère et à la puis­sance bri­tan­nique. Il est dif­fi­cile de résis­ter au car­ac­tère cocasse des événé­ments décrits par le per­son­nage cen­tral, Bona­parte O’Coonas­sa : son pre­mier jour d’é­cole, la vie avec — entre autres — un cochon sous le toit famil­ial, sa quête bien naïve et mal­adroite d’une épouse…

Gilles Fis­seau inter­prète avec finesse un per­son­nage can­dide et attachant. Il forme équipe avec l’Ir­landais Davog Rynne, qui ponctue en musique le réc­it en faisant un bel usage de plusieurs instru­ments et de sa voix grave. Ce choix per­met de bien ancr­er le spec­ta­cle dans une atmo­sphère irlandaise, tout comme la scéno­gra­phie qui repro­duit un comp­toir de pub, cadre prop­ice aux con­fi­dences. Cette adap­ta­tion du Pleure-Mis­ère est un beau coup de pro­jecteur sur l’u­nivers de Flann O’Brien, auteur et chroniqueur mécon­nu en France.