L’Athénée annonce sa saison 2013–2014

0
162

Le Théâtre de l’Athénée, qui a su, tout au long des saisons, nous séduire par sa pro­gram­ma­tion musi­cale à la fois auda­cieuse et de très grande qual­ité (notam­ment cette année : Blanche-Neige, Croquefer/Tulipatan, Les Enfants Ter­ri­bles, La Voix humaine) annonce sa pro­gram­ma­tion pour 2013–2014.

Même si ce n’est plus une sur­prise, on s’en réjouit tou­jours : la com­pag­nie des Brig­ands (Au Temps des Croisades, Phi-Phi, La Botte secrète, Croquefer/Tulipatan), dirigée par Christophe Grap­per­on, ani­mera les fêtes de fin d’an­née, avec de nou­veau un ouvrage d’Of­fen­bach. Mais plutôt que de piocher dans son réper­toire mécon­nu, ils présen­teront une adap­ta­tion de La Grande Duchesse de Gérol­stein. Les piliers de la troupe seront de la par­tie : Flan­nan Obé, Olivi­er Her­nan­dez, François Rougi­er… Et, Isabelle Druet, révéla­tion artiste lyrique des Vic­toires de la Musique clas­sique 2010 et qui a déjà chan­té Car­men à Nan­cy et Metz, tien­dra le rôle-titre.

Comme sou­vent à l’Athénée, les musiques des XXe et XXIe siè­cles seront bien représen­tées avec le Pier­rot Lunaire de Schön­berg (cou­plé dans la même soirée avec Paroles et Musique de Samuel Beck­ett) ; Der Kaiser von Atlantis, l’opéra de Vik­tor Ull­mann écrit en 1943 au camp de Terezin ; The Rape of Lucre­tia, le rare opéra de Ben­jamin Brit­ten, chan­té par les solistes de l’Ate­lier Lyrique de l’Opéra nation­al de Paris ; Le Bal­con, l’opéra de Peter Eötvös créé en 2002 au fes­ti­val d’Aix-en-Provence d’après l’ou­vrage de Jean Genêt ; et Le Pau­vre Matelot, un opéra mécon­nu de Dar­ius Mil­haud sur un livret de Jean Cocteau, qui partagera l’af­fiche avec La Colombe, un opéra-comique de Charles Goun­od, dans une mise en scène de Stéphane Vérité (dont la con­cep­tion visuelle des Enfants ter­ri­bles nous avait hyp­no­tisés et bouleversés).

Les ama­teurs de textes plus anciens prêteront atten­tion au King Arthur, de Hen­ry Pur­cell, par l’ensem­ble Barok­Opera d’Am­s­ter­dam, et au Pan­ta­gru­el, le texte de Rabelais mis en théâtre musi­cal et bur­lesque par Ben­jamin Lazar, dont le Bour­geois Gen­til­homme avec le Poème Har­monique avait mar­qué les esprits en 2004.

Enfin, après Blanche-Neige cette sai­son, l’Athénée con­tin­uera de pro­pos­er au jeune pub­lic (à par­tir de six ans) de s’ou­vrir à la créa­tion con­tem­po­raine avec Pan­tin, Pan­tine, un con­te musi­cal de Romain Didier.

Pour en savoir plus sur les détails de la sai­son 2013–2014 du théâtre Athénée-Louis Jou­vet, cli­quer ici.