Critique : Ladies Night

0
344

La comédie qui dévoile tout, co-écrite par :
Antho­ny MAC CARTEN, Stephen SINCLAIR et Jacques COLLARD
Mise en scène : Guy­laine LALIBERTE
Cos­tumes : Léa RUTKOWSKI

Avec par ordre d’entrée en scène :
Michel VOLETTI, Marc DIABIRA (en alter­nance avec Alain AZEROT), Michel LALIBERTE, Sacha PETRONIJEVIC (en alter­nance avec Pas­cal GUIGNARD), Franck PARTAUD, Pas­cal AUBERT, Lau­rent MENTEC et Marielle LIEBER-CLAIRE

Ladies Night, la comédie qui "dévoile tout"
Ladies Night, la comédie qui « dévoile tout »

Ladies Night est présen­tée comme « la comédie qui dévoile tout », et pour cause ! Ce spec­ta­cle présente le pro­jet fou que vont men­er des chômeurs afin de pren­dre leur des­tin en main et de sor­tir de la spi­rale de l’échec. Leur pari con­siste à mon­ter un spec­ta­cle de strip-tease mas­culin dans leur ville, alors qu’ils n’ont pour­tant guère l’al­lure de Chip­pen­dales ! Ce thème vous est prob­a­ble­ment fam­i­li­er car cette comédie aurait inspiré le célèbre film The Full Mon­ty.

Les strip-teaseurs en herbe réser­vent au pub­lic de nom­breuses séquences comiques, tant par les dia­logues que par les choré­gra­phies créées sur des tubes des années 80. Les comé­di­ens n’hési­tent pas à faire preuve d’au­todéri­sion et déploient une belle énergie. Si la troupe est avant tout mas­cu­line, une touche de féminité est apportée par Marielle Lieber-Claire. Elle incar­ne la séduisante Glen­da, une anci­enne danseuse qui aidera nos chômeurs à se recon­ver­tir dans l’art de la choré­gra­phie suggestive.

La mise en scène tire habile­ment prof­it de la con­fig­u­ra­tion du théâtre de l’Es­saïon, l’his­toire se déroulant essen­tielle­ment dans le bar qui accueillera le spec­ta­cle des futurs « go go dancers ». Ladies Night prend effi­cace­ment le par­ti d’évo­quer un con­texte dif­fi­cile pour ses per­son­nages (dif­fi­cultés d’or­dre social, financier, famil­ial…) avec humour et ten­dresse. Un spec­ta­cle à décou­vrir sans frilosité.