L’actrice Natasha Richardson n’est plus…

0
310

L’ac­trice bri­tan­nique Natasha Richard­son est décédée mer­cre­di, deux jours après avoir été vic­time d’un acci­dent de ski au Cana­da, a annon­cé le porte-parole de son mari Liam Neeson.
Depuis ses débuts sur scène et à l’écran, Natasha Richard­son est appelée à com­pos­er avec l’héritage d’un nom célèbre. Oscarisée, célébrée à Cannes, sa mère Vanes­sa Red­grave a tourné avec cer­tains des plus grands réal­isa­teurs comme Michelan­ge­lo Anto­nioni, Fred Zin­ne­mann, James Ivory et Ken Russell.
Ayant décidé d’embrasser la pas­sion famil­iale, Natasha prend cepen­dant soin, lors de son pas­sage à la Lon­don’s Cen­tral School of Speech and Dra­ma, de taire ses origines.
Elle rem­porte au fil des ans ses pro­pres suc­cès et se fait un nom, tant sur la scène qu’à l’écran.
Sa per­cée au ciné­ma, elle la doit à Ken Rus­sell. Un réal­isa­teur pour qui sa mère avait inter­prété Mary Shel­ley dans son film Goth­ic en 1986. Mais les films qui suiv­ent, nom­breux, ne ren­con­trent qu’une audi­ence limitée.
Sa car­rière sur les planch­es se révèle davan­tage promet­teuse. Sa presta­tion dans The seag­ull dans le West End, l’équiv­a­lent lon­donien de Broad­way, en 1985, lui vaut d’être saluée par la cri­tique comme une actrice vouée à un bril­lant avenir.
Elle rem­porte quinze ans plus tard, en 1998, un Tony pour son inter­pré­ta­tion de Sal­ly Bowles dans Cabaret, pièce alors présen­tée à Broad­way dans une mise en scène de Sam Mendes.
C’est sur les planch­es, en 1993, qu’elle ren­con­tre son futur mari Liam Nee­son, dans une pièce d’Eu­gene O’Neill.
Natasha Richard­son avait 45 ans. (SF)
Source : Dépêche AFP