La revanche d’une blonde — Le musical (Critique)

0
325

De Heather Hach, Neil Ben­jamin et Lau­rence O’Keefe
Pro­duc­tion de Serge Tapierman
Mise en scène de Jeanne Deschaux
Adap­ta­tion française de Ludovic-Alexan­dre Vidal
Avec Aurore Delplace, Julien Salvia, Lina Lama­ra, Kevin Lévy, Vanes­sa Cailhol…

Notre avis :
Comme on s’en doute, La Revanche d’une blonde, le musi­cal n’est pas du Sond­heim. Sur la scène parisi­enne où l’on peut compter les comédies musi­cales sur les doigts des deux mains, avions-nous vrai­ment besoin de con­naitre celle-là ? L’histoire, celle du film éponyme sans le musi­cal, peut se résumer à : atten­tion, une blonde peut en cacher une autre… et encore ce résumé soulève-t-il beau­coup plus de ques­tions et de sus­pense que l’original ! On peut ajouter à cela d’innombrables références cul­turelles pro­fondé­ment améri­caines, livrées telles quelles, qui lais­seront per­plexe la plu­part des spec­ta­teurs français « normaux ».

Heureuse­ment, la comédie musi­cale n’est pas qu’un art dra­ma­tique sérieux et il faut par­fois accepter de se laiss­er juste diver­tir. A défaut de rire à gorge déployée, on sourit de bon cœur devant des car­i­ca­tures de filles cal­i­forni­ennes qui se tré­moussent en pous­sant de petits cris de sur­prise en per­ma­nence. Les décors et l’orchestre font un peu cheap, comme dirait Elle Woods, mais les cos­tumes sont nom­breux et les choré­gra­phies impec­ca­bles. De ce fait, les tableaux d’ensemble sont dynamiques, col­orés et plaisants.

Côté inter­pré­ta­tion, les filles s’en sor­tent mieux que les garçons, moins exubérants et moins crédi­bles. En par­ti­c­uli­er Aurore Delplace tient le rôle prin­ci­pal avec brio dans toutes les dis­ci­plines et écrase même par­fois ses parte­naires par son tal­ent, bien involon­taire­ment. Il faut aus­si men­tion­ner les presta­tions remar­quables de Lina Lama­ra et Vanes­sa Cail­hol, adorables com­plices de l’héroïne. Enfin, on adresse un coup de cha­peau à Nico­las Tur­coni, déjà remar­qué dans Foot­loose, et qui pour­suit sa car­rière de per­son­nages pas très malins mais attachants.

Donc, si vous avez besoin d’un bon moment de détente pour voir la vie en rose le temps d’une soirée, n’hésitez pas à vous déplac­er au Palace et vous laiss­er con­ter une his­toire de blonde, en chansons.