L’équipe d’ …Etats d’âme ! — That’s showbiz, darling !

0
457
...Etats d'âme ! ©DR
…Etats D’or­di­naire, Tra­cy Darin et Christophe Caballero, les auteurs de …Etats d’âme ! ont plutôt l’habi­tude d’être sur scène et de chanter les textes des autres. Tous deux améri­cains, ils ont très vite pris le virus de la comédie musi­cale et tra­vail­lé dans de nom­breux spec­ta­cles de part et d’autre de l’At­lan­tique. Christophe a joué à Broad­way, il a notam­ment fait par­tie du cast orig­i­nal de Jerome Rob­bins’ Broad­way et joue égale­ment dans La Belle et la Bête. Tra­cy a joué dans des pro­duc­tions telles que Grease, Guys and Dolls ou encore Cabaret.A Paris, on a pu les voir ensem­ble dans La Cage aux Folles et Chan­tons sous la pluie ou séparé­ment dans Hel­lo, Dol­ly ! ou Kiss Me, Kate. C’est en 1999 qu’ils com­men­cent à réfléchir à un pro­jet com­mun d’écri­t­ure. » Après l’in­ter­rup­tion bru­tale de La Cage aux Folles à Mogador, Christophe et moi avons décidé d’écrire notre pro­pre comédie musi­cale, explique Tra­cy. Comme nous sommes tous deux Améri­cains, nous voulions faire une comédie musi­cale à l’améri­caine, mais en français. Ce n’est pas tou­jours facile d’écrire dans une autre langue. En revanche, ce genre de spec­ta­cle est telle­ment ancré dans la cul­ture améri­caine que j’en avais une bonne con­nais­sance formelle… L’his­toire et les per­son­nages sont venus assez rapi­de­ment. Le plus dif­fi­cile pour nous était le dia­logue. «  » Au départ, Tra­cy voulait explor­er l’u­nivers des films d’hor­reur, mais nous avons évolué vers une par­o­die de film noir  » ajoute Christophe.L’action se situe à Paris en 1967. Vale, riche améri­cain s’est instal­lé à Mont­martre et rêve de devenir le prochain Hem­ing­way. Il a épousé Judy, une artiste minable de cabaret qui se pro­duit avec sa soeur à Pigalle. Survient Bil­ly, un agent raté qui cherche à escro­quer Vale à tra­vers Judy… Le deux­ième acte se déroule 35 ans plus tard, de nou­veaux per­son­nages (inter­prétés par les mêmes comé­di­ens) font leur appari­tion, seule Judy, liftée à mer­veille, reste la même… Vous l’au­rez com­pris, … Etats d’âme ! flirte con­stam­ment entre le kitsch et le deux­ième degré.Ce livret over-the-top traduit cer­taine­ment le goût de Christophe pour l’hu­mour décalé et par­fois out­ranci­er de séries telles que Absolute­ly Fab­u­lous ou Will & Grace. Quant à ses préférences en matière de comédie musi­cale, elles sont plus con­sen­suelles. Il déclare aimer  » les comédies musi­cales clas­siques comme Annie et Crazy For You.  »  » J’aime l’oeu­vre de Sond­heim, ajoute Tra­cy, mais aus­si Kan­der and Ebb — j’ai assisté John Kan­der pen­dant un été il y a 15 ans -, Jer­ry Her­man, Jule Styne… J’adore aus­si le nou­veau style de comédies musi­cales à la mode à Broad­way actuelle­ment comme Urine­town et Bat­boy. Je suis égale­ment fan de musi­cals rock comme Rent et Hed­wig & the Angry Inch. »

Bien qu’ils aient écrit le spec­ta­cle, Tra­cy et Christophe seront sur scène pour inter­préter respec­tive­ment Vale et Bil­ly. Ils seront entourés d’artistes avec lesquels ils ont déjà partagé la scène pour d’autres spec­ta­cles. Lau­re Balon (La Cage aux Folles) inter­prète Judy Madi­son, une manip­u­la­trice, alcoolique et vic­time de la mode qui rêve de devenir star à Broad­way. Estelle Danière (Chan­tons sous la pluie) est Béa­trice, qui vit dans l’om­bre de sa soeur Judy. A leurs côtés, Simon Williams (Chan­tons sous la pluie) s’est chargé des arrange­ments et orches­tra­tions de la musique.

Aujour­d’hui, l’équipe d’…Etâts d’âme ! s’ap­prête à faire une série de show­cas­es afin de trou­ver une pro­duc­tion et une salle.  » Après deux ans et demi de tra­vail, je voudrais que cette oeu­vre voie le jour, con­fie Tra­cy. Nous avons vrai­ment voulu exprimer notre dou­ble cul­ture avec ce spec­ta­cle et de retrou­ver l’in­ter­dépen­dance de la comédie, du chant et de la danse…  » « …et retrou­ver égale­ment l’in­tim­ité qui est pro­pre au théâtre  » ajoute Christophe. Que dire de plus sinon :  » Break a leg !  » comme on le fait à Broadway…