Intégrale Jacques Demy

0
298

Depuis des années les ama­teurs de Jacques Demy l’at­tendaient… Ce mer­veilleux cof­fret existe enfin. Non seule­ment l’ob­jet est beau, mais en plus il a des pou­voirs insoupçon­nés. Vous faire voy­ager dans le temps, pour suiv­re le par­cours d’un homme rêveur, incroy­able­ment doué, de son pre­mier court-métrage à son ultime film musi­cal. Une vie tournée vers le ciné­ma, vers la musique, vers la poésie.

Que les films soient en noir et blanc comme Lola ou La baie des anges ou écla­tent de couleurs, le tra­vail sur l’im­age répond au soin apporté au scé­nario. L’en­chante­ment est pal­pa­ble à chaque nou­veau plan. Bien enten­du, la femme, fée, épouse, princesse, joueuse, muse, trou­ve sa place au cen­tre de la plu­part des films. Le mérite de ce cof­fret est égale­ment de pou­voir revoir les films moins réus­sis à l’in­star de Park­ing. Même dans ces oeu­vres mineures, des séquences entières méri­tent le détour. La vision des films par des inter­venants extérieurs (Agnès Var­da, Benoît Jacquot, Olivi­er Ducas­tel et Jacques Mar­tineau,…), sou­vent mali­cieuse offre une autre lec­ture. De plus, un superbe livret com­por­tant des pho­tos rares com­plète admirable­ment l’ensem­ble. L’oeu­vre de Demy comme un paysage tout en con­traste dans son appar­ente unité. Un régal.

Et en ultime cadeau, un cd qui pro­pose un dia­logue entre Stéphane Ler­ouge, grand dénicheur devant l’éter­nel, et Michel Legrand, qui nous donne à enten­dre des séances de tra­vail. Pas­sion­nant et pro­fondé­ment émouvant.