In Tempo Rubato (Critique)

0
406

Théâtre musi­cal
Créa­tion col­lec­tive de la Com­pag­nie Aleph
Durée 1h20

Avec : Lore­to Azo­car, Math­ieu Cabi­ac, Andrea Cas­tro, Sebas­t­ian Cas­tro, Meh­di Ker­ouani, Sebastien Naud, Auro­ra Alquin­ta, Gilber­to Cortez, Christophe Defays, Luis Prade­nas, Ani­ta Vallejo
Direc­tion musi­cale et musiques orig­i­nales : Ani­ta Vallejo
Choré­gra­phies : Lore­to Azo­car , Andrea Castro
Décors et acces­soires : René Olivares
Régie : Thomas Vivance
Réal­i­sa­tion des cos­tumes : Mar­cel­la Pena

Mais où va la musique quand elle s’ar­rête ? In Tem­po Ruba­to nous invite dans une rue musi­cale où des per­son­nages affairés se côtoient chaque jour livrant avec fan­taisie leur quo­ti­di­en, leur pas­sion ou leur singularité.
L’ef­fer­ves­cence de la rue est envahie de notes et de chan­sons aux hori­zons var­iés (var­iétés française, inter­na­tionale et boléros). Nous parta­geons l’his­toire des pro­tag­o­nistes dans un spec­ta­cle qui mêle rires et émo­tions : une jeune femme qui joue et rejoue les tragédies grec­ques, un musi­cien suiv­ant une thérapie pour son blocage à jouer un ré mineur, un par­rain de la mafia qui aurait voulu être un artiste… Le tout orchestré par un chef d’orchestre en fin de droits !

Cette créa­tion col­lec­tive est un régal pour les yeux et les oreilles : mise en scène ryth­mée, choré­gra­phie et jeu d’ac­teur pré­cis, his­toires orig­i­nales et far­felues, musi­ciens tal­entueux sur scène.

Nous avions fait la con­nais­sance de la Com­pag­nie Aleph avec la créa­tion col­lec­tive Requiem enchan­té. In tem­po ruba­to fait le bon­heur des grands et des petits avec un spec­ta­cle musi­cal intel­li­gent, drôle et émou­vant, menée par une Com­pag­nie débor­dante d’énergie.

Véri­ta­ble thérapie, ce théâtre pop­u­laire soigne les maux par les mots avec une human­ité hors du com­mun et un pro­fes­sion­nal­isme rare et précieux.