Hermon Heine, un cabaret classique

0
191

Textes de Hein­rich Heine
Musiques de Schu­bert, Schu­mann, Brahms, Hugo Wolf
Avec Michel Hermon
Direc­tion musi­cale et piano : Carine Zarifian
Con­cep­tion et mise en scène : Jean-Claude Feugnet
sur une idée de Michel Hermon

Le « cabaret clas­sique » de Michel Her­mon réserve une sur­prise de taille à ceux qui s’at­ten­dent à un diver­tisse­ment sans pré­ten­tion. Cette sin­gulière référence au cabaret paraît bien mod­este au regard de l’en­ver­gure de ce nou­v­el opus, qui doit surtout sa beauté à la maes­tria de ce comé­di­en chanteur exceptionnel.

Michel Her­mon incar­ne ici le poète Hein­rich Heine, qui fut un auteur majeur de la lit­téra­ture alle­mande du début du dix-neu­vième siè­cle. Bâtie sur des séquences chronologiques, la mise en scène illus­tre les moments clés de sa vie. Les textes, tirés de divers ouvrages traduits en français, nous font décou­vrir l’homme, le poète, et le vision­naire cen­suré. Con­traint à l’ex­il, l’écrivain déchiré livre sa vision de la France et de l’Alle­magne, avec une intel­li­gence caus­tique et une sen­si­bil­ité presque mal­adive. La con­struc­tion de la pièce per­met égale­ment d’ap­préhen­der la dimen­sion poli­tique de ses écrits, dont la portée et la réso­nance s’avèrent saisissantes.

Hein­rich Heine était aus­si un véri­ta­ble musi­cien du verbe, excel­lant tout par­ti­c­ulière­ment dans la poésie lyrique et roman­tique et ayant inspiré des com­pos­i­teurs comme Schu­bert et Schu­mann. Accom­pa­g­né par Carine Zari­fi­an au piano, Michel Her­mon nous offre un réc­i­tal clas­sique de pre­mier ordre dans lequel nous retrou­vons aus­si des lieder signés de Johannes Brahms et Hugo Wolf. Les deux inter­prètes sont si ren­ver­sants de sen­si­bil­ité et de vir­tu­osité qu’ils auraient pu se con­tenter d’un sim­ple con­cert. Mais sans leur remar­quable per­for­mance, la pièce n’au­rait prob­a­ble­ment pu attein­dre cette pro­fondeur et cette beauté, si chère à la cul­ture germanique.