Hansel et Gretel (Critique)

0
106
Hansel et Gretel - (c) Sebastien Dumas
© Sebastien Dumas

Ciné-spec­ta­cle
d’après le con­te de Jacob et Wil­helm Grimm
mise en scène : Samuel Her­cule et Métilde Wey­er­gans| assistés de Pauline Her­cule
film, scé­nario et réal­i­sa­tion : Métilde Wey­er­gans et Samuel Her­cule
spec­ta­cle voix, bruitages, chant : Métilde Wey­er­gans et Samuel Her­cule ou Pauline Her­cule et Julien Picard
piano, mélod­i­ca : Tim­o­th­ée Jol­ly ou Sébastien Jaudon
per­cus­sions, bat­terie, tubu­lum : Flo­rie Per­roud ou Emmanuel Fitte-Duval
son : Adri­an’ Bour­get et Éric Rous­son
lumières : Johannes Char­volin et Sébastien Dumas
durée : 1h
à par­tir de 6 ans

Qui ne con­naît pas Hansel et Gre­tel, ce con­te très cru­el des frères Grimm ? Les petits per­dus dans la forêt et la sor­cière gour­mande ?
L’équipe de La Cor­don­ner­ie en pro­pose une ver­sion à sa façon : Hansel et Gre­tel ne sont plus des enfants dont les par­ents veu­lent se débar­rass­er, mais deux per­son­nes âgées.

Notre avis :

Et si Hansel et Gre­tel n’étaient pas deux enfants mais deux per­son­nes âgées aban­don­nées par leur fils ? C’est le point de départ de la ver­sion mod­erne du con­te des frères Grimm revis­ité par la com­pag­nie la Cor­don­ner­ie. L’œuvre est présen­tée sous le for­mat d’un ciné-spec­ta­cle. La bande orig­i­nale, les bruitages ain­si que les dou­blages des dia­logues du film pro­jeté sont assurés en direct par les deux comé­di­ens et les deux musi­ciens présents sur scène. Deux spec­ta­cles en un sont donc offerts et l’interaction entre ces deux élé­ments est par­ti­c­ulière­ment réjouis­sante. Les artistes réalisent leurs dif­férentes inter­ven­tions sonores et musi­cales avec une pré­ci­sion chirur­gi­cale tout en y prenant un plaisir évi­dent et com­mu­ni­catif.

Samuel Her­cule et Métilde Wey­er­gans, les mem­bres de la com­pag­nie la Cor­don­ner­ie, sont présents à l’écran (et sur scène lors de cer­taines représen­ta­tions). Ils sont remar­quables en incar­nant le cou­ple plein de con­trastes for­mé par le fils d’Hansel et Gre­tel et sa com­pagne, un per­son­nage énig­ma­tique. On éprou­ve toute­fois une affec­tion par­ti­c­ulière pour le duo touchant for­mé par Michel Cré­madès et Manuela Gourary. Ce sont deux très bons choix pour incar­n­er Hansel et Gre­tel qui sont ici d’anciens magi­ciens retraités vivant dans des con­di­tions mod­estes avec leur fils puis égale­ment avec leur belle-fille.

Cette ver­sion d’Hansel et Gre­tel réus­sit à créer un dosage sub­til entre des sit­u­a­tions cru­elles, des pointes d’humour et des touch­es de ten­dresse. Elle offre égale­ment une pos­si­bil­ité assez rare de partager — avec le même niveau de plaisir — un spec­ta­cle entre plusieurs généra­tions de spec­ta­teurs : enfants, par­ents, sans oubli­er les grands par­ents !