Gospel sur la colline

0
241

gospel-collineGospel sur la colline c’est le Sud des Etats-Unis dans les années 50 et la vie facétieuse d’une petite église haute en couleur et rem­plie d’émotion. Dans la plus pure tra­di­tion de la musique noire améri­caine, plus de 40 chanteurs, acteurs, musi­ciens et danseurs vous fer­ont partager la fer­veur, la joie mais aus­si les peines, d’une paroisse tou­jours débor­dante de vie !

En 1954 à Laplace, petite ville située entre Bâton rouge et la Nou­velle Orléans, le révérend Gédéon ne sup­porte plus la prox­im­ité entre son église et le cabaret « L’Ala­cazar », tem­ple du jazz, où tout n’est que plaisir, lux­u­re et légèreté.

Il décide donc d’a­cheter un ter­rain tout en haut de la colline de St Jean, afin d’y bâtir sa nou­velle église et sor­tir ain­si ses fidèles de ce  » lieu de perdi­tion ». Cette déci­sion et la rudesse de la pente divis­eront les mem­bres de sa paroisse en deux clans opposés : ceux qui veu­lent rester dans ce quarti­er inter­lope et bouil­lon­nant de Beau­re­gard et ceux qui préfèrent vivre leur foi au rythme du Gospel, loin de ce « lieu de débauche ».

Dans cette com­mu­nauté noire tou­jours soumise aux lois ségré­ga­tion­nistes, Rosa Lam­our, star incon­testée du jazz, et John, appren­ti menuisi­er, fer­vent adepte de rock n’roll, ten­teront de vivre leur émou­vante his­toire d’amour.

Un spec­ta­cle qui nous trans­porte aux sources même des musiques noires, des per­son­nages « hauts en couleur » sur fond de Gospel, de blues, de jazz, de rock n’roll, et de rythme and blues. On quitte l’église sur la colline en ayant hâte d’y revenir…