Footloose

0
276

Tou­jours avec le thème du jeune artiste qui essaie de percer dans le monde (impi­toy­able) du spec­ta­cle, Foot­loose est beau­coup moins can­dide que son con­tem­po­rain Flash­dance. Le film évoque les ater­moiements d’un ado­les­cent à prob­lèmes. Il aime la musique de son époque mais il est bien le seul dans son vil­lage de ploucs (on est en Amérique pro­fonde). Il lui faut assumer son statut de musi­cien rebelle et en quête de recon­nais­sance. Comme Flash­dance, le film tire par­ti de la musique et de la danse pour trans­met­tre une énergie raje­u­nis­sante mais ici plus « mature ».

Pour les ama­teurs de Broad­way, le choré­graphe et réal­isa­teur Her­bert Ross a tra­vail­lé avec Stephen Sond­heim dont il a choré­graphié Any­one can Whis­tle (1964) et dirigé les con­certs Fol­lies (1985) et Any­one can Whis­tle (1995). Il a aus­si réal­isé d’autres films musi­caux (Pen­nies from Heav­en, Fun­ny Lady) plus con­nus Out­re-Atlan­tique qu’au bord de la Seine. Enfin et pour être com­plet, Foot­loose a été adap­té sur la scène musi­cale de Broad­way en 1998.