Fabian Richard

0
244
Fabian Richard ©DR
Fabi­an Richard ©DR

Fabi­an Richard est actuelle­ment à l’af­fiche de Chance, au Méry, où il alterne entre les rôles de Eti­enne et du cour­si­er. En mars, il sera à Séoul pour 50 représen­ta­tions des Dix Com­man­de­ments dans le rôle de Aaron.

Nom : Richard

Prénom : Fabi­an

Date de nais­sance [NDLR : année fac­ul­ta­tive mais ce serait bien si vous la met­tiez] : 9 févri­er 1975

J’adore : La nuit

Je déteste : La coriandre

Ma couleur préférée : Le rouge de ses lèvres

Mon péché mignon : Euh, com­ment dire… bon, les bonbons

L’autre méti­er que j’au­rais pu faire : Médecin (Pu faire je ne sais pas, mais ça m’au­rait attiré)

La chose que j’emporterais sur une île déserte : Un télé­phone. Et un chargeur donc. Ah oui mais non for­cé­ment. Non mais moi de toute façon, les îles désertes …

Mon pire cauchemar : Sérieuse­ment…? Comme mon prédécesseur. La perte des gens que j’aime.

Sucré ou salé ? Sucré, j’en ai bien peur.

En ce moment, j’é­coute : Abso­lu­tion (Muse), Parade (Jason Robert Brown) et Camille

En ce moment, je lis : La bio inter­dite de Mar­lon Brando

Mon idole quand j’avais dix ans était : Madon­na, Pla­ti­ni et Albator

Mon idole aujour­d’hui est : Per­du mes idol­es en même temps que mes illu­sions. Sérieuse­ment, j’ad­mire beau­coup de gens, mais je n’ai pas d’idole.

Ma comédie musi­cale préférée : En choisir une… Allez, pour tout ce que ce spec­ta­cle a représen­té pour moi : Les Mis­érables.

Le rôle que je rêve d’in­ter­préter : Idem : Jean Valjean

La per­son­ne avec qui je rêve de tra­vailler : Il y en a tant : Patrice Chéreau, Tim Bur­ton, Oliv­er Stone, Woody Allen, Colm Wilkin­son, John­ny Depp…

Trois adjec­tifs qui me décrivent : Inepte, inapte, athée (inadap­té quoi…)

Ques­tion posée par la précé­dente vic­time de Ze inter­roga­toire, Fabi­an Bal­lar­in : Qu’est-ce que l’u­nivers ?!? (C’est un peu large non ?!?) : On n’a pas idée, cher homonyme de pos­er des ques­tions pareilles. Je vais répon­dre : un vaste et frag­ile équili­bre entre toutes les forces de la nature… J’ai bon ?

La ques­tion que je pose à la prochaine vic­time de Ze inter­roga­toire : Où étais-tu la nuit dernière ?!

Ma devise : « La meilleure façon de ne pas avancer est de suiv­re une idée fixe. » (Jacques Prévert)