Eurovartovision

0
354

Direc­tion artis­tique : Var­toch’ Michel Guyery.
Direc­tion musi­cale : Chif­fon François Debaecker.
Régie plateau : Didi­er Robinet.
Régie Artis­tique : Joëlle Robi­net Caudron.
Attachés de pro­duc­tion : Stéphanie Bour­guignon & Lau­rent Rouckert.
Présen­ta­tion : Gertrud (David Courant) & Olga (Lau­rent Stachnick).
Choeurs : Josiane de Rotschild, Alex­is Degay & Fabi­en Lagarrigue.
Avec l’orchestre de l’Eurovartovision.

L’Eu­rovar­to­vi­sion est un événe­ment musi­cal et humoris­tique créé en 1992.

Bap­tisé d’après le nom de scène de son créa­teur Michel Guy­ery dit Var­toch’, comé­di­en et chanteur, cette soirée est une par­o­die du Grand Con­cours de l’Eu­ro­vi­sion, le célèbre con­cours de chan­sons organ­isé par l’U­nion Européenne de Radio-Télévi­sion (U.E.R.).

L’Eu­rovar­to­vi­sion a lieu tous les ans sous le par­rainage de Marie Myr­i­am et de Jean-Paul Gaulti­er, dans une grande salle parisi­enne (Bobi­no, Le Tri­anon, Théâtre du Gym­nase, Bat­a­clan, Théâtre de Paris… ).

Les règles de ce con­cours décalé et fan­tasque sont calquées sur celles du con­cours officiel.

Une ving­taine de pays est représen­tée par autant de chan­sons, sélec­tion­nées dans le réper­toire des titres qui ont per­du ou gag­né depuis la créa­tion du con­cours orig­i­nal en 1956. Elles sont répar­ties entre une quar­an­taine d’artistes bénév­oles, chanteurs, comé­di­ens… ou non !

Chaque titre est inter­prété en direct, habituelle­ment accom­pa­g­né d’un orchestre com­posé de 10 musi­ciens et de 2 cho­ristes. Excep­tion­nelle­ment, cette année c’est une bande son qui accom­pa­g­n­era les dif­férentes performances.

La dif­férence avec le con­cours orig­i­nal ? La folie et la déri­sion ! Car le seul mot d’or­dre de cette com­péti­tion est l’humour !

Pour rem­porter le titre, les con­cur­rents ont tous les droits… ou presque ! Cos­tumes, scéno­gra­phie, inter­pré­ta­tion, les par­tic­i­pants ne devront rien laiss­er au hasard pour que leur par­o­die soit réussie.

Dans la salle, des per­son­nal­ités – Juli­ette, Patrick Adler, Clari­ka, Josiane Bal­asko — se prê­tent volon­tiers au jeu et endossent le rôle des jurés chargés, en sec­onde par­tie de soirée, de not­er les participants.

Enfin, L’Eu­rovar­to­vi­sion ne serait pas ce qu’elle est sans ses célèbres présen­ta­tri­ces : Gertrud et Olga dont la gouaille inso­lente ajoute encore à l’hu­mour de la soirée.

A la veille de fêter ses 20 ans, L’Eu­rovar­to­vi­sion s’est imposé comme un événe­ment parisien incon­tourn­able. A l’o­rig­ine folle com­péti­tion, cette soirée fes­tive, kitsch et pop­u­laire rassem­ble aujour­d’hui tous les publics et des fans tou­jours plus nombreux.