Eurovartovision 2009 : une soirée folle et musicale !

0
250
Affiche de l'Eurovartovision 2009
Affiche de l’Eu­rovar­to­vi­sion 2009

Pou­vez-vous rap­pel­er le principe de l’Eurovartovision ?
L’Eu­rovar­to­vi­sion est une par­o­die de l’Eu­ro­vi­sion qui se déroule de la même façon que l’o­rig­i­nal. C’est 100 % live (deux cho­ristes, dix musi­ciens, deux présen­ta­tri­ces) et cha­cun chante dans la langue du pays qu’il représente. Chaque chan­son est précédée d’un petit film de 45 sec­on­des qui met en scène les inter­prètes. Un jury de per­son­nal­ités divers­es élit le vain­queur, tout cela dans la joie et la bonne humeur ! Cette année est la 17e édi­tion. Mer­ci à tous ceux qui nous suiv­ent depuis des années !

Pourquoi cette « com­péti­tion » attire-t-elle tou­jours autant d’artistes issus du théâtre musical ?
Il se trou­ve que je fais par­tie de ce milieu. Beau­coup de mes amis chanteurs et chanteuses par­ticipent pour le côté « show », mais aus­si pour le côté « fête » car on s’a­muse beau­coup lors de la pré­pa­ra­tion des chan­sons. Cha­cun va chercher les idées les plus folles et peut réalis­er des envies, même des fan­tasmes ! C’est aus­si un coup de pouce aux asso­ci­a­tions car la vente des pro­grammes est rever­sée à une asso­ci­a­tion de lutte con­tre le sida, cette année « Les petits bonheurs ».

Y a‑t-il une ten­dance pour l’édi­tion 2009 ? Des nouveautés ?
Cette année, il y aura pas mal de trav­es­tis avec des références à des films musi­caux (Hair­spray, Alice, Les Noces Funèbres), des pail­lettes, du kitsch mais aus­si des vam­pires, dia­bles et sor­cières, de l’é­colo­gie et de la préven­tion. Sinon, le show se déroulera comme les années antérieures… à part peut-être une petite sur­prise vers la fin !

Quel est votre pronos­tic ? La Norvège ?
C’est dur de savoir qui va gag­n­er (non ce n’est pas truqué !) car il y a telle­ment d’idées dif­férentes. On peut effec­tive­ment se faire une pre­mière idée grâce aux répéti­tions stu­dio, mais tout peut-être remis en cause une fois sur scène avec les musi­ciens, les cos­tumes et la mise en scène. Je dirais qu’une par­tie des favoris s’est désistée, donc la com­péti­tion est très ouverte !