Londres — Elf: The Musical (Critique)

0
279

elf-the-musical-londonLivret : Bob Mar­tin (The Drowsy Chap­er­one) et Thomas Mee­han (Annie, The Pro­duc­ers, Hair­spray)
Lyrics : Chad Beguelin (AladinThe Wed­ding Singer)
Musique : Matthew Sklar (The Wed­ding Singer)

Notre avis : Pour les fêtes, West End pro­pose une comédie aus­si famil­iale que musi­cale : Elf: The Musi­cal, tirée du film Elf de 2003 avec Will Fer­rell, créée à Broad­way en 2010 et étren­née au Roy­aume-Uni à Ply­mouth l’an dernier à la même époque. Il faut dire que c’est un spec­ta­cle typ­ique­ment de sai­son met­tant en scène tous les canons « noëlis­tiques » qui émer­veilleront les plus jeunes et réjouiront leurs accom­pa­g­nants (comme les quelques blagues sub­lim­i­nales pour adultes). New York y est aus­si large­ment célébré et occupe une place aus­si impor­tante que le Père Noël, ce qui a sans doute moins de réso­nance qu’Outre-Atlantique – une trans­po­si­tion géo­graphique aurait été intéres­sante. Les tableaux col­orés de choré­gra­phies et cla­que­ttes s’enchaînent sur des airs mar­qués Broad­way à la lim­ite de la car­i­ca­ture mais, de ce fait, appré­cia­bles dès la pre­mière écoute. Le show se ter­mine en apothéose avec le Père Noël qui reprend sa route en traîneau volant au-dessus des spec­ta­teurs sous la neige qui tombe dans la salle. Impos­si­ble de rester insen­si­ble à cette magie, c’est du très grand spectacle !

On pour­ra sim­ple­ment regret­ter quelques scènes de tran­si­tion un peu pau­vres en décors que des pro­jec­tions vidéos n’améliorent décidé­ment pas. A la pre­mière, cer­taines choré­gra­phies et déplace­ments étaient encore à roder mais seul un spec­ta­teur aver­ti s’en ren­dra compte.

Out­re les gros moyens de la pro­duc­tion, c’est surtout la troupe qui fait mer­veille. Ben Forster, issu d’une emis­sion de télé-réal­ité, est génial dans le rôle prin­ci­pal de Bud­dy. Jen­ny Dale, vue au Châtelet dans Sin­gin’ in the Rain, est la généreuse secré­taire du père. Har­ry Col­lett, un ex-Bil­ly Elliot, inter­prète solide­ment le tout jeune demi-frère de Bud­dy (il alterne avec trois autres enfants).

Elf: The musi­cal est donc un spec­ta­cle de sai­son char­mant, pour petits et grands, et cer­taine­ment l’occasion de s’initier à West End si vous êtes à Lon­dres pour les fêtes, d’au­tant que même un niveau moyen d’anglais per­met de suiv­re glob­ale­ment l’intrigue.